Magistro Beta

Switch to desktop Register Login

A tout un chacun (566)

Qu'est-ce que l’on va dire aux enfants ?   Nous sommes tous en train de nous demander pour qui voter et, comme dans The Voice, la télé va faire la différence : c'est probablement la noblesse de la démocratie ? Façon de parler, car Dupont-Aignan, qui lui est exclu du débat démocratique revu par TF1, a du mal à accepter que ce soit une chaîne de télévision qui décide des candidats à présenter au public, sachant bien sûr que l'on sélectionne les produits qui font vendre (audience).   Que répondre ? Que c'est vrai "puisque toute le monde le fait" ? Mais la vraie difficulté est toute autre : qu'allons-nous dire à nos enfants ? A eux qui se passionnent pour nos conversations en boucle sur le prix des costumes et les salaires supposés fictifs de la maman. Le remboursement du mariage de la petite est devenu en soi un…
Publié dans A tout un chacun
Écrit par
En savoir plus... 0
Les deux fondamentaux de la démocratie                      L'existence réelle de la Démocratie dans un pays se mesure à la qualité de ses deux éléments fondamentaux : l'Education et la Justice. Rien d'autre. Leur qualité ou leur absence, leur délabrement ou leur fiabilité permettent clairement de savoir quel est le degré de réalité du principe démocratique. Quel est le principe ? Certes, il est selon la définition traditionnelle "le gouvernement du peuple par le peuple" ; mais ce slogan recouvre en fait la nécessité pour ce peuple qui veut se gouverner lui-même - par l'intermédiaire de ses élus et de ses institutions – d'accéder au niveau de connaissances nécessaires pour ce faire, et ainsi de pouvoir assurer, directement ou indirectement, l'ordre social et la paix publique. Les deux outils fondamentaux de l'ordre démocratique sont donc l'Education et la Justice.                               Sous cet angle, la forme du gouvernement importe peu : la démocratie peut s'exercer dans un…
Publié dans A tout un chacun
Écrit par
En savoir plus... 0
Quel frein au délire ?   La campagne présidentielle nous entraîne dans des assauts délirants de démagogie et de télé-évangélisme. Certains pour ne pas ouvrir les yeux diront que cela a toujours été le cas. Ce n’est pas exact car il y a toujours eu des freins au délire. Les arbres ne montent pas jusqu’au ciel grâce à la gravitation qui les en empêche et qui par ailleurs permet aussi à la pluie de retourner à la mer après avoir abreuvé les plantes, les animaux et les hommes. L’homme a tenté d’apprivoiser la gravitation et y a souvent réussi par ses barrages ou son aviation. Mais il a aussi souvent abandonné au sacré la gravitation qu’il n’arrivait pas à maîtriser comme les avalanches, les éboulements, les météorites ou les inondations. Chez l’homme c’est la combinaison de l’expérience et de la connaissance, du cycle de l’entraîneur et de celui du professeur…
Publié dans A tout un chacun
Écrit par
En savoir plus... 0
Brève note sur les élections présidentielles et législatives : un point de vue chrétien   Comme à chaque élection, les chrétiens, spécialement les catholiques, s’interrogent sur leur vote et le sens qu’ils doivent lui donner. C’est un signe de bonne santé démocratique et, bien qu’il ne soit pas nécessaire de le rappeler, la preuve de la parfaite intégration des chrétiens à nos institutions politiques. Ce seul constat rend d’ailleurs rhétorique la différence classique  entre "Chrétiens français" et "Français chrétiens" (cf. le livre du même titre de Natacha Polony, Fabrice Hadjadj et Dom Paul Préaux, éditions Salvator, 2017) qui n’est qu’une autre façon de dire la distinction entre le témoignage et l’engagement, dont chacun est finalement libre du choix. Dans le même sens, la brève note qui suit n’a pour ambition que de donner un éclairage permettant  à cette liberté de s’exercer le mieux possible. Un rappel initial élémentaire : ni l’Evangile ni…
Publié dans A tout un chacun
Écrit par
En savoir plus... 0
Cincinnatus et les primaires   Les Français rêvent d'un Cincinnatus ! D'innovants décideurs de l'instruction publique ont gravement marginalisé Rome, son histoire, ses héros et le latin, donc ce bienfaisant patricien est désormais un quasi  inconnu de la mémoire politique, ce qui est bien dommage.   Aux alentours de 455 avant J-C, la jeune République romaine est en grand péril, proie des attaques de la plèbe, d'un populisme revanchard, de la démagogie d'aventuriers tribuns et de factions rivales au sein du patriarcat. Bref, c'est le bazar. Une délégation respectueuse demande à Lucius Cincinnatus Quinctius, patricien et politicien connu, retiré dans ses terres, s'il consent à revenir aux affaires et remettre un peu d'ordre, éventuellement  sauver la République de ses démons. Drapé dans sa toge immaculée, aussi compétent que probe, Cincinnatus consent : il fait un grand ménage, clarifie les institutions, fait voter des lois justes, remet d'aplomb l'économie mourante, remplit les…
Publié dans A tout un chacun
Écrit par
En savoir plus... 0
L’islam éclaté   La Nef - L’islamisme avec son insupportable violence est-il propre à certaines branches de l’islam ou est-il consubstantiel à l’islam lui-même ? Quelles que soient ses branches et leurs ramifications, l’islam est la religion du Coran unique et identique pour toutes. Or, le Coran  contient des versets d’une rare violence envers les non-musulmans. Pour n’en citer qu’un, le verset 47,4 prescrit "Si vous rencontrez au combat ceux qui n’ont pas cru, la première chose à faire est de trancher les cous, jusqu’à ce que vous les ayez massacrés". La violence est donc consubstantielle à l’islam, même si d’autres versets coraniques préconisent les bonnes actions. Cette religion est marquée à ses débuts par les assassinats des 2e et 3e califes Omar et Uthman et des trois 1ers imams chiites Ali, Hassan et Hussein. Par la suite, huit des neuf imams historiques suivants sont empoisonnés. L’islam se développe ainsi…
Publié dans A tout un chacun
Écrit par
En savoir plus... 0
Intelligence Est-ce l’effet Bureau des légendes, cette série mettant en scène la vie quotidienne d’agents de la DGSE, à Paris, Alger ou Téhéran, les services secrets français ont le vent en poupe. Dans un contexte de restriction budgétaire, leurs effectifs grossissent. Certes, dans une époque qui sacralise la transparence, ce type d’organisme a quelque chose de mystérieux qui peut nourrir les fantasmes. Les confidences d’un président de la République révélant que la France procède à des homicides les alimentent forcément. Mais si l’on écarte les rumeurs et les polémiques inutiles, la "Boîte" (l’un des surnoms de la DGSE) a de quoi attirer. En 2017, loin des stéréotypes véhiculés par le cinéma et la littérature, un service de renseignements recrute des garçons et des filles de leur temps, des étudiants spécialistes de civilisation arabe ou férus d’Extrême-Orient mais également à l’aise avec les technologies numériques - l’affaire Snowden a montré l’importance de…
Publié dans A tout un chacun
Écrit par
En savoir plus... 0
Trump, le Logos et les Révolutionnaires Français   Pour les Grecs anciens, le "Logos"’ constituait l’essence  même de la Raison qui au travers de la connaissance d’une langue permettait la discussion et la démonstration lors d’un débat de type éthique, politique ou scientifique.  Tout citoyen, tout homme d’état devait avoir une maîtrise parfaite du Logos, c’est-à-dire des éléments de langage qui permettaient de communiquer avec les autres citoyens lorsque des discussions sur l’avenir de la Cité avaient lieu. Et celui – ou ceux- qui contrôlaient le mieux le Logos contrôlait ipso facto la Cité presque automatiquement.  Et donc, dès les origines de notre civilisation est apparu le concept que contrôler et comprendre le langage amenait à dominer le système politique. Et toute notre civilisation s’est construite sur ce concept qui fut renforcé lorsque les Chrétiens  assimilèrent le Logos à Dieu : "Au commencement était le Verbe (Logos), et le Verbe était en Dieu, et…
Publié dans A tout un chacun
Écrit par
En savoir plus... 0
Attention à la marche …   A l’évidence, l’opinion parait quasi unanime à dire que tout va mal, que ce soit grâce ou à cause de l’invasion du numérique et du virtuel, que tout insulte les habitudes et les traditions, que tout échappe aux prévisions que ce soit dans le domaine moral, social, économique, politique ou sociétal. Des avis autorisés donnent des explications sur le cas Fillon devenu la victime d’un lynchage politico-médiatique méticuleusement orchestré. Mais qui s’est vraiment inquiété jusque-là des invisibles qui tirent les ficelles et s’en réjouissent en coulisse ? Les analyses, les réflexions, les réactions et les stratégies de ceux qui, par principe, ont le savoir et le savoir-faire, seraient bien différentes s’ils tenaient compte des principes d’action de la guerre révolutionnaire. Encore faut-il les connaître.   Sous nos yeux, les "casseurs" de notre civilisation continuent par tous les moyens leur ignoble besogne au service de…
Publié dans A tout un chacun
Écrit par
En savoir plus... 0

Adossée à des fondamentaux politiques avérés. Magistro, une tribune critique de bon sens, raisonnée et libre, d'information civique et politique.

Top Desktop version