Magistro Beta

Switch to desktop Register Login

A tout un chacun (562)

Cincinnatus et les primaires   Les Français rêvent d'un Cincinnatus ! D'innovants décideurs de l'instruction publique ont gravement marginalisé Rome, son histoire, ses héros et le latin, donc ce bienfaisant patricien est désormais un quasi  inconnu de la mémoire politique, ce qui est bien dommage.   Aux alentours de 455 avant J-C, la jeune République romaine est en grand péril, proie des attaques de la plèbe, d'un populisme revanchard, de la démagogie d'aventuriers tribuns et de factions rivales au sein du patriarcat. Bref, c'est le bazar. Une délégation respectueuse demande à Lucius Cincinnatus Quinctius, patricien et politicien connu, retiré dans ses terres, s'il consent à revenir aux affaires et remettre un peu d'ordre, éventuellement  sauver la République de ses démons. Drapé dans sa toge immaculée, aussi compétent que probe, Cincinnatus consent : il fait un grand ménage, clarifie les institutions, fait voter des lois justes, remet d'aplomb l'économie mourante, remplit les…
Publié dans A tout un chacun
Écrit par
En savoir plus... 0
L’islam éclaté   La Nef - L’islamisme avec son insupportable violence est-il propre à certaines branches de l’islam ou est-il consubstantiel à l’islam lui-même ? Quelles que soient ses branches et leurs ramifications, l’islam est la religion du Coran unique et identique pour toutes. Or, le Coran  contient des versets d’une rare violence envers les non-musulmans. Pour n’en citer qu’un, le verset 47,4 prescrit "Si vous rencontrez au combat ceux qui n’ont pas cru, la première chose à faire est de trancher les cous, jusqu’à ce que vous les ayez massacrés". La violence est donc consubstantielle à l’islam, même si d’autres versets coraniques préconisent les bonnes actions. Cette religion est marquée à ses débuts par les assassinats des 2e et 3e califes Omar et Uthman et des trois 1ers imams chiites Ali, Hassan et Hussein. Par la suite, huit des neuf imams historiques suivants sont empoisonnés. L’islam se développe ainsi…
Publié dans A tout un chacun
Écrit par
En savoir plus... 0
Intelligence Est-ce l’effet Bureau des légendes, cette série mettant en scène la vie quotidienne d’agents de la DGSE, à Paris, Alger ou Téhéran, les services secrets français ont le vent en poupe. Dans un contexte de restriction budgétaire, leurs effectifs grossissent. Certes, dans une époque qui sacralise la transparence, ce type d’organisme a quelque chose de mystérieux qui peut nourrir les fantasmes. Les confidences d’un président de la République révélant que la France procède à des homicides les alimentent forcément. Mais si l’on écarte les rumeurs et les polémiques inutiles, la "Boîte" (l’un des surnoms de la DGSE) a de quoi attirer. En 2017, loin des stéréotypes véhiculés par le cinéma et la littérature, un service de renseignements recrute des garçons et des filles de leur temps, des étudiants spécialistes de civilisation arabe ou férus d’Extrême-Orient mais également à l’aise avec les technologies numériques - l’affaire Snowden a montré l’importance de…
Publié dans A tout un chacun
Écrit par
En savoir plus... 0
Trump, le Logos et les Révolutionnaires Français   Pour les Grecs anciens, le "Logos"’ constituait l’essence  même de la Raison qui au travers de la connaissance d’une langue permettait la discussion et la démonstration lors d’un débat de type éthique, politique ou scientifique.  Tout citoyen, tout homme d’état devait avoir une maîtrise parfaite du Logos, c’est-à-dire des éléments de langage qui permettaient de communiquer avec les autres citoyens lorsque des discussions sur l’avenir de la Cité avaient lieu. Et celui – ou ceux- qui contrôlaient le mieux le Logos contrôlait ipso facto la Cité presque automatiquement.  Et donc, dès les origines de notre civilisation est apparu le concept que contrôler et comprendre le langage amenait à dominer le système politique. Et toute notre civilisation s’est construite sur ce concept qui fut renforcé lorsque les Chrétiens  assimilèrent le Logos à Dieu : "Au commencement était le Verbe (Logos), et le Verbe était en Dieu, et…
Publié dans A tout un chacun
Écrit par
En savoir plus... 0
Attention à la marche …   A l’évidence, l’opinion parait quasi unanime à dire que tout va mal, que ce soit grâce ou à cause de l’invasion du numérique et du virtuel, que tout insulte les habitudes et les traditions, que tout échappe aux prévisions que ce soit dans le domaine moral, social, économique, politique ou sociétal. Des avis autorisés donnent des explications sur le cas Fillon devenu la victime d’un lynchage politico-médiatique méticuleusement orchestré. Mais qui s’est vraiment inquiété jusque-là des invisibles qui tirent les ficelles et s’en réjouissent en coulisse ? Les analyses, les réflexions, les réactions et les stratégies de ceux qui, par principe, ont le savoir et le savoir-faire, seraient bien différentes s’ils tenaient compte des principes d’action de la guerre révolutionnaire. Encore faut-il les connaître.   Sous nos yeux, les "casseurs" de notre civilisation continuent par tous les moyens leur ignoble besogne au service de…
Publié dans A tout un chacun
Écrit par
En savoir plus... 0
Osons le dire ! Osons le dire : il est difficile de rester indifférent aux accusations répétées dont François Fillon est l’objet dans les media ces derniers jours. Et, même si aucune preuve n’a été apportée qu’il ait enfreint la loi, beaucoup d’entre nous s’interrogent. Devons-nous encore lui faire confiance et le soutenir pour qu’il devienne le prochain président des français ? Mais au fait, qu’attendons-nous d’un président ? Personnellement, j’ai choisi François Fillon lors des primaires car j’ai adhéré à l’analyse très concrète qu’il fait de l’état de la France et de ses problèmes. J’ai trouvé très pertinentes un grand nombre des propositions qu’il fait pour redresser le pays. J’ai été sensible à la part majeure qu’avait pris la société civile dans la co-construction de son projet présidentiel. Et j’ai vu en lui un homme de grande expérience, ayant mené plusieurs réformes majeures, sans jamais reculer ni devant la…
Publié dans A tout un chacun
Écrit par
En savoir plus... 0
Les Systèmes sont fatigués                                            La logorrhée politicienne et journalistique, répétitive et désordonnée, incontournable gagne-pain de l'appareil politico-médiatique nous sature. Toujours des plaintes. Toujours des critiques. Peu de propos constructifs. Tous ces bavards - masculins pour la plupart – devraient plutôt réfléchir à nos nombreux passés, tenter de concocter un avenir de long terme, non réduit au lendemain électoral qui ne chante pas du tout, prendre un peu d'un sirop typhon qui ventilerait tout ce fatras. Cette maladie du commentaire instantané  de tout et n'importe quoi est accablante.   Depuis environ 240 ans – 2 siècles et demi –  ce qui est fort court dans notre histoire globale, et assez long pour nos vies de fourmis toujours pressées, les Occidentaux ont imposé à la planète entière une vision de la gestion collective des sociétés qui se résume à 3 formulations simples reposant sur un unique critère : la participation de la…
Publié dans A tout un chacun
Écrit par
En savoir plus... 0
Ce qui est lamentable dans l’affaire Fillon   Je ne suis pas particulièrement tendre envers François Fillon s’agissant de son projet. Notamment, j’ai sévèrement critiqué son approche floue et peu ambitieuse de la réforme de nos retraites par répartition. Mais la mise à mort médiatique, avec la complicité de membres de l’institution judiciaire, de ce candidat à la présidence de la République, est un signe trop éloquent de l’abaissement actuel du niveau de la réflexion et de l’action politique pour qu’il soit concevable de ne pas réagir.   On reproche à François Fillon d’avoir fait rémunérer son épouse en tant qu’assistante parlementaire. Passons sur le fait qu’il semble que, antérieurement à 2012, les sommes non utilisées du crédit ouvert à chaque député par l’Assemblée nationale dans le but de rémunérer éventuellement des assistants parlementaires étaient versées au député : si cela est exact, le ménage Fillon n’a rien reçu de plus,…
Publié dans A tout un chacun
Écrit par
En savoir plus... 0
Identité et différences : qu’en dit l’économiste ?   Les questions culturelles sont rarement abordées en s’appuyant sur l’analyse économique. Certes, il est fréquent de raisonner en termes de services culturels, un "business" parmi d’autres, en calculant par exemple la valeur ajoutée que crée la production picturale ou cinématographique. En revanche, s’il est question de "culture judéo-chrétienne" ou de conformisme "politiquement correct", la parole semble devoir être laissée aux sociologues et aux philosophes. L’intérêt de leurs approches est évident, mais il est regrettable que l’on néglige ce que l’analyse économique peut apporter à la réflexion sur ce sujet important.   L’identité, un concept ensembliste Le substantif "identité" est moins restrictif que l’adjectif "identique". Ceux qui parlent d’identité française, non pas au sens administratif – la "pièce d’identité" – mais pour signifier qu’il existe une langue française, une littérature française, un art culinaire français, etc., estiment que les Français ont, pour la plupart…
Publié dans A tout un chacun
Écrit par
En savoir plus... 0

Adossée à des fondamentaux politiques avérés. Magistro, une tribune critique de bon sens, raisonnée et libre, d'information civique et politique.

Top Desktop version