Magistro Beta

Switch to desktop Register Login

Pour l’homéopathie

  • Écrit par 
  • Taille de police Réduire la taille de la police Réduire la taille de la police Augmenter la taille de police Augmenter la taille de police
  • Imprimer
  • E-mail
Pour l’homéopathie

L’argumentation produite par les Instances officielles, notamment la "haute autorité de la santé" (dont la hauteur donne le vertige), pour justifier le déremboursement des remèdes homéopathiques, est d’une médiocrité presque fascinante.
A cette argumentation je puis opposer, fort de trente ans de pratique, des faits. A mainte reprise des maux de gorge qui résistaient aux remèdes prescrits par le généraliste ont été guéris par des granules ou des comprimés homéopathiques. Par deux fois une intervention chirurgicale, conseillée par la médecine traditionnelle, exclue par l’homéopathe, s’est révélée inutile. (La Sécu n’y a-t-elle pas gagné ?). Un généraliste au vu du taux légèrement excessif de mon "mauvais" cholestérol m’ordonnait des statines. Mon homéopathe, au vu du taux exceptionnel de mon "bon" cholestérol, se récria. Deux décennies se sont écoulées depuis, sans statines, avec un cholestérol stable.

Puisqu’il existe une "commission de la transparence", je lui soumets ces transparents résultats.
(Est-il interdit de guérir si ce ne sont pas eux qui guérissent ?)
L’idée, sous-entendue dans le discours de la "haute autorité", que les "traitements conventionnels" seraient, à l’épreuve, plus efficaces que les traitements homéopathiques, est, si j’en juge par mon expérience personnelle, dans nombre de cas erronée sinon mensongère.
En vérité la "science", si on en forme un concept rigoureux, n’a rien à faire dans ce débat. L’homéopathie ne peut fournir des "arguments scientifiques convaincants", c’est probable, mais la "haute autorité" non plus. La médecine, ordinaire ou extraordinaire, est un art, très admirable ; ce n’est pas une science.

Mais le fanatisme n’est pas réservé à la politique ou à la religion. J’ai entendu sur "France Culture" voilà une couple d’années, une sommité parisienne de la médecine se prononcer contre l’homéopathie avec une hargne telle que je me suis demandé de quelle lubie elle était la victime, ou de quel lobby l’agent.
Lobbies ! J’interrogeai Internet, voilà quelques jours : "les lobbies contre Boiron ?" Ma question, je le confesse, était tendancieuse. Je fus puni par une volée de plomb rétorsive : lobbies ? Mais ils ne travaillent que pour Boiron, et il faut, paraît-il, féliciter le gouvernement qui n’a pas cédé à leur pression. La candeur ou le cynisme, le candide cynisme d’une telle mitraillade de réponses me rappela l’enquête, naguère, du journal La Croix sur la responsabilité humaine, écrasante aux dires des "experts" (le GIEC), dans le réchauffement climatique, et l’insinuation que les climato sceptiques (eux seuls !) étaient soupçonnables de soudoyer des lobbies.

Il me revient un épisode comique de l’Evangile selon saint Jean. L’aveugle né, une fois guéri par l'homéopathe Jésus, est assiégé par la "haute autorité de santé" pharisaïque, laquelle a dans le nez ce placier en placebos : "Donne gloire à Dieu (c’est-à-dire à Agnès Buzyn, Ministre des solidarités et de la santé), cet homme (l’homéopathe Jésus) est un pécheur. Il répondit (je réponds) : "S’il est un pécheur, je ne sais, ce que je sais, c’est que" je suis guéri.

Envoyé par l'auteur, 1er août 2019
SAROCCHI Jean

Né en 1933
Veuf – sans enfants


Professeur honoraire à l'Université de Toulouse



Doctorat d'Etat (La Sorbonne).
     "Albert Camus et la recherche du père".

Agrégation de Lettres classiques.
CAPES (Certificat d’Aptitude au Professorat de l’Enseignement Supérieur)
Diplôme d'études supérieures
     "Socrate et Montaigne"

Licence de philosophie.


Maître de conférences à l'Université de Tunis.
Maître-assistant à l'Université de Strasbourg.
Professeur de philosophie, français, latin, grec (Oran).

Ouvrages
Julien Benda, portrait d'un intellectuel
Albert Camus et la recherche du père (thèse éditée)
Albert Camus philosophe
Le dernier Camus ou le Premier Homme
Variations Camus
Camus le juste ?
Versions Proust
Giono de père en fils
Rabelais et l'instance paternelle
La Colère
Pourquoi pas ?
in the Summer Time (roman)

Adossée à des fondamentaux politiques avérés. Magistro, une tribune critique de bon sens, raisonnée et libre, d'information civique et politique.

Top Desktop version