Magistro Beta

Switch to desktop Register Login

A tout un chacun (704)

D’où vient l’homosexualité ?   Sujet tabou s’il en est tellement les conséquences de la réponse sont impressionnantes. Est-elle génétique ? Vient-elle de l’éducation ? Est-ce l’effet d’une éducation sur un terrain génétiquement favorable ? Pourquoi la question dérange-t-elle tellement  et pourquoi n’a-t-elle pas droit de cité ? Aborder le sujet c’est avancer sans protection sur un terrain défendu par des archers vigilants et très réactifs, mais l’étendard arc-en-ciel est tellement brandi actuellement qu’il est déraisonnable de ne pas s’interroger. S’interroger n’est pas répondre, mais déjà se demander s’il n’y a que ces réponses possibles. Et l’on constate curieusement l’oubli de la réponse que les Grecs apportaient à cette question. Pour eux l’homosexualité était un passage organisé de l’adolescence qu’il fallait savoir vivre et dont il fallait savoir sortir. Les familles grecques cultivées sortaient leurs garçons vers 12 ans de la tutelle féminine pour le confier en tant qu’éromène à un éraste de…
Publié dans A tout un chacun
Écrit par
En savoir plus... 0
La fessée   Pas de fumée sans feu, pas de fesse sans fessée. C’est la loi de nature. Les vertus de la fessée ne sont pas contestables. Elles ont été démontrées par Rousseau dans ses Confessions ; l’on doit sans aucun doute à mademoiselle Lambercier qui fessa le jeune Jean-Jacques une fois et encore une fois la rédaction postérieure de L’Emile, remarquable traité d’éducation. Montaigne déjà confesse avoir "à deux coups tâté des verges" : il en résulta l’admirable chapitre des Essais : "De l’affection des pères aux enfants". Mais c’est Max Ernst, insoupçonnable de profanation, qui en 1926 produit en peinture une apothéose de la fessée puisque c’est la Vierge Marie la meilleure des mères, qui l’administre à l’Enfant Jésus le meilleur des fils, et quand on sait ce qu’il advint de Jésus, comment douter que la fessée ait, comme la fesse, une vertu proéminente ? Près d’un demi-siècle plus tard…
Publié dans A tout un chacun
Écrit par
En savoir plus... 0
La dignité d'un homme   C’est fini. Vincent Lambert, cet homme dont l’avenir a tenu en haleine la France entière, est entré dans le grand mystère de la mort. Une certitude : le voici dans la paix. Sa famille se déchirait à son sujet. Les médecins aussi se divisaient sur l’état d’un malheureux reclus dans une zone obscure de la vie, en état "pauci-relationnel". On allait de procédures en recours, d’appels en cassation. Qui n’a été étreint par l’émotion devant le sort incertain et cruel qui lui fut réservé durant des années ? Chacun sentait bien que cette affaire ne se limitait pas aux procédures judiciaires, ni aux décisions médicales, mais engageait toute la société et sa conception de la dignité humaine. Le contexte passionné, le tumulte médiatique qui l’entourait n’ont pas facilité la réflexion. Était-on dans une "obstination déraisonnable" autorisant, selon les termes de la loi, qu’on mette fin…
Publié dans A tout un chacun
Écrit par
En savoir plus... 0
Canicula    Canicula est une Puissance terrifiante. Il fait penser, par homophonie vocalique, au néfaste Caligula qui fut la coqueluche de Camus dramaturge. Canicula étend son pouvoir sur la plus grande partie de la planète mais ses sautes d’humeur font qu’il exerce sa cruauté ici ou là, indifféremment. Il se trouve ces jours-ci occupé à terrifier la France. On mesure sa force de frappe aux degrés centigrades de la thermométrie. Il est convenu de dire que jamais encore notre pays n’avait à ce point subi les atteintes de Caligula : des records, assurent les statisticiens. C’est probablement faux, Canicula a déjà produit, dans les siècles passés, de très redoutables canicules. Mais on est toujours flatté de se croire une victime exceptionnelle, en proie à un fléau sans précédent. Canicula, en 2003, tua, dit-on, environ quinze mille personnes, la plupart en état de sénilité, donc de stérilité. Il faut bien que vieillesse…
Publié dans A tout un chacun
Écrit par
En savoir plus... 0
Le remboursement de la PMA, une injustice faite aux malades   Jugée inefficace, l’homéopathie pourrait bientôt ne plus être remboursée tandis que la PMA pourrait bientôt le devenir à 100%. Or le financement des nouvelles PMA prévues par le projet de loi bioéthique ne soignent personne et ne pourra se faire qu’au détriment des malades, entraînant le déremboursement d’autres catégories de soins et suscitant de nouvelles inégalités.   La commission de la transparence de la Haute Autorité de santé (HAS) a rendu vendredi son avis : l’homéopathie ne doit plus être remboursée car son efficacité n’est pas prouvée. Pour autant, le gouvernement persiste à annoncer le remboursement à 100 % de la Procréation médicalement assistée (PMA) pour les couples de femmes et les femmes seules, si elle était adoptée à l’occasion de la révision de la loi de bioéthique.   Une prise en charge déjà dérogatoire Déjà, aujourd’hui, le remboursement à 100…
Publié dans A tout un chacun
Écrit par
En savoir plus... 0
Le football féminin ou l’alliance de l’économie de marché et du progressisme sociétal   Un succès. Un immense succès. Un grandiose succès. Un incontestable succès. La Coupe du monde de football féminin est entrée à Paris sur un tapis de fleurs. Dans les triomphes romains, un esclave était attaché au char de l’empereur pour lui rappeler sa mortelle condition : "Souviens-toi que tu n’es qu’un homme." C’est la grande supériorité de notre époque sur celles qui l’ont précédée : aujourd’hui, celui qui oserait faire de même : "Souviens-toi que tu n’es qu’une femme", serait exécuté. Celui qui oserait émettre la moindre réserve sur le spectacle offert serait immédiatement cloué au pilori. Ringard, misogyne, macho, réac. Les plus aimables lui rappelleront que les "avancées" féminines ont toujours suscité ce mélange de sarcasme et de mépris. D’autres lui démontreront doctement que les footballeuses jouent aussi bien que les garçons avec plus d’élégance…
Publié dans A tout un chacun
Écrit par
En savoir plus... 0
Incendie de Notre-Dame de Paris : le bois porte l’âme d’une cathédrale   Pour la reconstruction du toit de Notre-Dame, beaucoup sont indifférents aux matériaux utilisés, "pourvu que l’apparence visuelle soit sauve", taxant leurs contradicteurs de "fétichistes". S’il faut bien sûr tenir compte de la fragilité du monument sinistré, de nombreuses raisons, symboliques, culturelles, sociales, écologiques etc. montrent que le bois est préférable et doit être utilisé le plus possible. Une reconstruction à l’identique, outre qu’elle respecte l’histoire de l’Art, à savoir que Notre-Dame est une cathédrale médiévale et le dernier chef-d’œuvre de l’architecture romantique, permettrait de revaloriser tout un secteur économique.   Pas de cathédrale sans pierres et sans forêt de bois Une cathédrale est une société de pierres polies, ajustées les unes aux autres, triomphant de la pesanteur grâce aux clés de voûte : des voûtes coulées en béton détruiraient cette leçon grandiose sur le "vivre ensemble". À…
Publié dans A tout un chacun
Écrit par
En savoir plus... 0
Connaissez-vous Cantus Formus ?   Connaissez-vous la musique non officielle, tonale d’aujourd’hui ? C’est sans doute la première fois dans l’histoire qu’un public qui aime la musique va à des concerts, écoute la radio, You Tube, etc. et ne connaît pas ou écoute le moins possible ses contemporains, qu’ils soient officiels ou dissidents. Les uns parce qu’ils sont inécoutables et peu mémorisables, les autres parce que, bannis de l’histoire officielle, ils n’accèdent pas à la visibilité. En ce qui concerne ces derniers, la plus grande partie du public mélomane ignore leur existence. C’est une exception française : il est malséant d’être tonal. Depuis l’après-guerre dans les milieux politiques et intellectuels, seule la musique atonale est considérée, comme allant "dans le sens de l’Histoire". Cette situation s’est pétrifiée quand le ministère de la Culture en 1981 s’est transformé en ministère de la Création. Comment ce diktat a-t-il été possible dans un pays…
Publié dans A tout un chacun
Écrit par
En savoir plus... 0
Les détenteurs de la violence légale   La définition d’un État est la détention de la violence légale sur une population dans un espace donné. Cette violence peut être physique (armée, police) ou cérébrale (justice, impôts). C’est cette violence qui donne apparemment raison à celui qui a le pouvoir de l’actionner et tout naturellement le fossé se creuse entre le philosophe qui cherche la vérité en doutant par définition, et le politique qui se contente de chercher à détenir la violence légale pour avoir raison en se dispensant de douter. Ceux qui détiennent actuellement le pouvoir d’actionner cette violence sont de plus en plus régulièrement remplacés vu leur inefficacité sans que l’on s’oriente pour autant vers une réflexion philosophique calme sur les raisons de cette inefficacité. Il est plus reposant de les dénigrer et de tout attendre de ceux qui les remplaceront et qui sont auréolés de toutes les vertus…
Publié dans A tout un chacun
Écrit par
En savoir plus... 0

Adossée à des fondamentaux politiques avérés. Magistro, une tribune critique de bon sens, raisonnée et libre, d'information civique et politique.

Top Desktop version