Magistro Beta

Switch to desktop Register Login

Au delà (111)

Le danger des inégalités Comme chaque année en même période, le gratin du monde économique et financier se retrouvait à Davos (Suisse), du 22 au 25 janvier. M. Moscovici était présent parmi nombre d’autres ministres étrangers, banquiers, patrons de multinationales, économistes … Cette année, signe des temps, ce Forum a été confronté à la question devenue incontournable des inégalités qui progressent de façon inquiétante dans quasiment toutes les économies du monde, et tout particulièrement dans les pays les plus développés. En Europe, près du quart de la population (24,8 % exactement) était en 2012 "au seuil de la pauvreté et de l’exclusion sociale" (1) – soit 125 millions de personnes ! À l’occasion de ce 44e Forum économique mondial de Davos, l’ONG internationale Oxfam a publié un rapport qui s’intitule "En finir avec les inégalités extrêmes" (2). Il reconnaît que les inégalités économiques sont nécessaires et inévitables, notamment pour rétribuer…
Publié dans Au delà
Écrit par
En savoir plus... 0
Endommagé en 2013, MAGISTRO revient en 2014 ...
Publié dans Au delà
Écrit par
En savoir plus... 0
Quelques heures de printemps est le premier film à sortir sur la brûlante question de l’euthanasie qui devrait faire prochainement l’objet d’une nouvelle loi. Suivront Amour de Michael Haneke, palme d’or à Cannes (le 24 octobre), plus tard Belle au bois dormant de Marco Bellocchio, vu à la Mostra de Venise. Rien que des titres enchanteurs, on le notera, pour un sujet ingrat et redoutable. Est-ce à dire qu’on assiste à une espèce d’offensive militante du cinéma en faveur de l’euthanasie ? Ce n’est pas aussi simple, même si la récupération médiatique est facile. Si l’on prend la peine (mais tout est là : prendre la peine) de regarder ces films de grands cinéastes, on y trouvera une vision plus nuancée, des interrogations, des angoisses, des espoirs et des désespoirs, un sens du mystère des êtres qui, loin de pousser à la consigne de vote devraient plutôt montrer l’inadéquation du…
Publié dans Au delà
Écrit par
En savoir plus... 0
Si l’on interrogeait nos contemporains, nul doute qu’une majorité estimerait que les choses vont aujourd’hui moins bien qu’hier. Il y a pour appuyer ce sentiment des réalités incontestables : la crise économique avec le problème de l’euro et d’une Union européenne bien chahutée, la déchristianisation accélérée du Vieux Continent – avec son déclin démographique compensé en partie par une immigration musulmane non maîtrisée et peu soucieuse d’intégration –, le bouleversement sans précédent des mœurs qui a fait exploser tous les repères traditionnels, le relativisme étant désormais la norme largement admise, etc. Ainsi, faudra-t-il bientôt faire face à une nouvelle offensive contre la vie et la famille avec les futurs projets de loi visant à légaliser l’euthanasie et le "mariage" homosexuel (1). Bref, le climat général, en ce temps de rentrée, n’est guère porté à l’optimisme. Pour secouer la désespérance contemporaine, Jean-Claude Guillebaud vient de commettre un petit livre revigorant qui…
Publié dans Au delà
Écrit par
En savoir plus... 0
Le monde politique semble voler très en dessous des aspirations profondes d’un peuple qui semble avoir perdu ses repères et la perspective de son destin. Parmi l’une des propositions des différents partis politiques j’avais relevé dans le projet du Parti Socialiste en page 73 une proposition qui me renvoie immédiatement à une scène vécue le 5 décembre 2010 à la prison de Manille, Bilibid où vivent 12.000 détenus. Cette proposition, le gouvernement socialiste veut la transformer aujourd’hui en loi. On m’a entraîné malgré moi dans le couloir menant à la chambre d’exécution des condamnés à mort : L’atmosphère y est sinistre malgré une propreté d’hôpital. La pièce est impeccable et toute blanche. La planche où l’on étend le condamné ressemble à un billard de salle d’opération. Quatre tabourets l’entourent sur lesquels sont posées quatre seringues. Pourquoi quatre ? Parce que le médecin - c’est le nom qu’on m’a donné à quelqu’un que…
Publié dans Au delà
Écrit par
En savoir plus... 0
Tocqueville Magazine qu’anime Michel de Poncins et qui se consacre à la dénonciation des gaspillages publics, s’indigne le 20 août 2012 du coût de certains projets scientifiques qui seraient soutenus par des lobbies sans consultation des électeurs et qui conduisent à la ruine "à grande allure".Son ire est déclenchée par l’atterrissage de Curiosity sur Mars mais d’une façon générale condamne des réalisations "pharaoniques" comme le LHC du CERN où vient d’être, enfin, mis en évidence le boson de Higgs, dernière brique nécessaire au modèle standard de l’Univers. Si on peut admettre que ces performances extrêmes n’ont pas d’applications pratiques immédiates, il n’empêche qu’il a fallu pour y arriver développer des techniques et des technologies qui trouveront rapidement des applications dans d’autres domaines. Pensons en particulier à la supraconductivité à l’aide de laquelle fonctionne le LHC. Jusqu’à il y a peu, les grands progrès techniques et scientifiques se faisaient au cours…
Publié dans Au delà
Écrit par
En savoir plus... 0
Le procès des Pussy Riott soulève de vraies questions de civilisation et il est extrêmement décevant que cette histoire russe n’ait pas été l’occasion d’en débattre. Tout d’abord, il faut rappeler que c’est l’église et non l’état qui portait plainte contre les Pussy Riott car, contrairement à ce que semblent suggérer les commentaires, le délit commis par le trio est à l’encontre de l’église et non de Poutine. On ne leur reproche pas de chanter contre Poutine mais d’avoir profané une cathédrale. Il faut dire également que le mot russe hooligan signifie voyou, et hooliganisme peut être traduit par "trouble à l’ordre public" ou encore par « vandalisme », mais certainement pas par son homonyme français qui n’a, en l’espèce, aucun sens. Pourtant, c’est ce qu’ont fait sans honte tous les journaux. Il faut donc croire que pas un seul des journalistes n’a fait un travail minimum : traduire le chef d’accusation. Beaucoup de…
Publié dans Au delà
Écrit par
En savoir plus... 0
Sans surprise, les socialistes ont une majorité absolue à l’Assemblée, maîtrisant désormais tous les leviers de l’État. Il en est un autre, dont on parle moins et qui est pourtant essentiel, c’est le pouvoir culturel, grâce notamment à la prégnance de la gauche sur les grands médias (1) – ce pouvoir étant celui qui contribue le plus à façonner les esprits et les mentalités. Après de trop longs mois d’une campagne électorale que la communication moderne tend à rabaisser à un concours de slogans, les Français sont las de la politique et ne croient plus guère en sa capacité à changer le cours des choses, "tout cela ne servant à rien". Comment, aujourd’hui, ne pas partager ce fatalisme quand le politique apparaît dessaisi de ses prérogatives régaliennes, quand on ne peut que constater que M. Hollande se voit imposer sa politique économique par Bruxelles (et Mme Merkel) avec comme principal…
Publié dans Au delà
Écrit par
En savoir plus... 0
Promenade avec l’esprit du Mal"Faust" du cinéaste russe Alexander Sokourov est une œuvre magistrale, qui reprend le vaste héritage artistique, philosophique et théologique européen. Avec Faust, lion d’or au dernier festival de Venise, Alexander Sokourov achève une tétralogie sur le pouvoir dont les trois premiers titres étaient consacrés à Hitler (Moloch), Lénine (Taurus) et Hiro Hito (Le Soleil). A ces figures historiques, le grand cinéaste russe donne un père mythique, Faust, l’homme qui a signé un pacte avec le Diable. "Je voudrais que cette tétralogie ne soit pas une suite linéaire, mais un cercle, a-t-il déclaré. Une fois la boucle bouclée, ce cercle connectera des personnages et des moments historiques très éloignés".Il faut avoir à l’esprit cette perspective d’ensemble pour entrer dans ce film superbe, qui commence d’ailleurs par une vision cosmique, ciel et terre balayés par un ample mouvement de caméra jusqu’à la petite ville d’Allemagne où le professeur…
Publié dans Au delà
Écrit par
En savoir plus... 0

Adossée à des fondamentaux politiques avérés. Magistro, une tribune critique de bon sens, raisonnée et libre, d'information civique et politique.

Top Desktop version