Magistro Beta

Switch to desktop Register Login

Au delà (108)

de tolérance, de respect de la personne, d’accueil de la différence, de refus de l’exclusion ou de la discrimination, d’égalité homme-femme, d’indifférence à l’orientation sexuelle, de la liberté d’expression, même religieuse (mais faut pas exagérer) du culte de la démocratie, en passant par l’économie d’énergie, l’écologie et son arsenal comme la mystique de l’écosystème ou de la biodiversité ? De quoi avoir la tête farcie ! Mais attention, "big brother" vous guette, prêt à déclencher sur vous les foudres de la loi, sinon la mise au ban de la société. Hou ! le vilain !C’est tout un bouquet de "valeurs". Elles s’épanouissent sous nos yeux et nous éblouissent. Comment les avoir ignorées si longtemps ? Elles nous enchantent au point de nous faire oublier que les fleurs coupées ne tardent pas à se flétrir en commençant par les plus belles. Alors gardons-nous bien de les couper de leurs racines. Intéressons- nous, plutôt, à la manière…
Publié dans Au delà
Écrit par
En savoir plus... 0
d’éternité, de l’Occident au sens large, de nos racines chrétiennes, de l’impact des religions sur la nouvelle donne géopolitique.C’était un Sarko lucide, posé, décomplexé et panoramique qui gagnerait à être connu. Il allait voir le pape Benoît XVI et m’avait inclus dans ses bagages, sachant qu’il me ferait grand plaisir. Alix de Saint-André, la gentille pèlerine de Compostelle, Frappat, Gaudin et Barrot étaient ses autres invités : tous cathos, chacun à sa sauce, et de joyeuse compagnie. Au Vatican, Sarkozy s’est entretenu en tête à tête avec le pape ; nous l’attendîmes devant une vierge sublime du Greco, environnés de monsignori feutrés et de "gentilshommes du pape" rutilants. Émotion lorsque apparut Benoît XVI, qui nous fut brièvement présenté et nous a remis la médaille pontificale de l’an VI de son règne. Je l’ai mise sur mon bureau, elle y restera. Même sourire bienveillant et timide qu’aux Bernardins où, en 2008,…
Publié dans Au delà
Écrit par
En savoir plus... 0
(...) (site endommagé) ... l’homme crée pour communiquer. Il s’agit pour lui de donner corps à sa pensée pour que d’autres sachent ce qu’il pense. "Regarde ma maison", dit l’enfant. "Vois ma nouvelle voiture" dit l’ingénieur. L’un et l’autre se servent de ce qui existe déjà pour dire quelque chose de nouveau. Leur invention procède d’un inventaire. "Emplissez la terre et soumettez-la" dit le livre de la Genèse. A l’image de Dieu créateur, mais à sa manière, l’homme est créateur lui-même. Son rôle est celui d’un sous-traitant. Avec lui, l’œuvre de Dieu se poursuit (le monde ne s’est pas fait en un jour). Comme ouvrier, il prend place sur un chantier dont il n’est pas l’architecte. Il accepte une double responsabilité : celle de bien comprendre le sens de l’ouvrage et celle de n’y rien ajouter qui ne respecte pas le plan. Comprendre le sens c’est l’affaire de la science, en…
Publié dans Au delà
Écrit par
En savoir plus... 0
(...) (site endommagé en 2013) ...du discours politique et syndical, (confirmation dès jeudi avec la énième manifestation contre l'indispensable réforme des retraites), elle est parfaitement assumée par Benoît XVI quand il parle de cette autre crise qu'est celle de la foi. Samedi, à Londres, le Pape a déclaré : "Pour qui regarde avec réalisme notre monde d'aujourd'hui, il est manifeste que les chrétiens ne peuvent plus se permettre de mener leurs affaires comme avant. Ils ne peuvent ignorer la profonde crise de la foi qui a ébranlé notre société, ni même être sûrs que le patrimoine des valeurs transmises par des siècles de chrétienté va continuer d'inspirer et de modeler l'avenir de notre société". La veille, dans un discours important prononcé au Palais de Westminster sur la place de la religion dans la vie politique, il avait manifesté sa "préoccupation devant la croissante marginalisation de la religion, particulièrement du christianisme", qui voit…
Publié dans Au delà
Écrit par
En savoir plus... 0
La fin justifie-t-elle les moyens ? Cette formule peut être éclairée par la connaissance de la géopolitique des populations. Nous allons examiner quelques éléments de cette discipline pour ensuite comprendre le sens à donner à la question posée. Considérons le problème de la cohérence sociale dans un État. Dans les faits, il n’existe jamais de pays dont la population peut être jugée comme totalement homogène d’un point de vue culturel. Tout pays peut comprendre en son sein des habitants qui peuvent avoir certains référents culturels spécifiques communs différents de ceux de la majorité de la population, comme une langue, et composant en conséquence un groupe humain minoritaire. Selon notre définition, un "groupe humain est un ensemble d’individus habitant depuis longtemps un territoire donné et ayant en commun un caractère durable, ethnique, culturel, religieux, linguistique ou historique qui lui confère une identité et des valeurs collectives qui le différencient du reste de…
Publié dans Au delà
Écrit par
En savoir plus... 0
  Sur la couverture du livre, la splendide photographie d’une femme de la campagne dans un décor de pauvreté et de débraillement, mais avec sur le visage une si singulière noblesse : celle de l’humanité même. Qu’est-ce que la dignité ? L’auteur est philosophe, professeur d’éthique médicale pour le personnel des hôpitaux en formation permanente. Mais il est aussi un littéraire : et il sait ce que raconter veut dire. Ici, l’une des questions éthiques les plus complexes est traduite en histoires de vies. Question complexe, parce qu’on ne sait où la mettre, la dignité. C’est en son nom que certains rejettent l’euthanasie et que d’autres la réclament, que certains acceptent le port du voile et aussi que d’autres le récusent. Pourtant, idée bien commune, puisqu’elle se trouve pour ainsi dire seule en ligne depuis que s’efface la transcendance qui la portait : on accroche au-dessus du lit du malade,…
Publié dans Au delà
Écrit par
En savoir plus... 0
(...) (site endommagé en 2013) ... c’est à dire toujours quelque chose de la corporéité, et plus précisément ce qui de nos corps s’offre en quelque sorte à la blessure, à l’offense. La vulnérabilité d’autrui désigne ce qui d’emblée se place sous la responsabilité de ma main, de mon regard, de mon geste, de ma parole. Comme l’écrivait Ricœur, nous sommes responsables du vulnérable. Nous sommes d’autant plus responsables que les blessures sont irréparables, et à la mesure même de cette irréversibilité : à la limite le vulnérable est périssable, et désigne tout ce qui est mortel. Le temps ainsi apparaît, en même temps que ce qui forme la nouveauté des jeunes vivants, ce qui augmente peu à peu la vulnérabilité des anciens, et les heures suffisent alors à nous blesser. Mais peut-être faut-il distinguer plusieurs registres de la vulnérabilité, et je me propose de discerner ici la fragilité des sujets,…
Publié dans Au delà
Écrit par
En savoir plus... 0
(...) (site endommagé en 2013) ... ont revêtu la bure des moines de Tibéhirine dans le film de Xavier Beauvois Des hommes et des dieux qui sera en compétition à Cannes. Ce sera l’un des films français du festival de Cannes. Des hommes et des dieux de Xavier Beauvois raconte la vie et l’engagement des cisterciens de Tibéhirine, jusqu’à leur enlèvement et leur assassinat, en 1996. "Le sujet est d’une actualité brûlante, en raison des récents témoignages mettant en cause l’armée algérienne, qui ont donné un tour nouveau à l’enquête. Mais le projet est d’une autre nature, et l’on se garde de toute interprétation, d’autant plus qu’une action judiciaire est en cours", prévient d’emblée le scénariste, Etienne Comar. Il est à l’origine du film, et la question qui l’intéressait est moins l’énigme de leur mort que le mystère de leur présence volontaire dans un lieu menaçant. "J’avais été frappé par…
Publié dans Au delà
Écrit par
En savoir plus... 0
(...) (site endommagé en 2013) ... un petit livre qui couronne une évolution trentenaire dans l’Histoire de l’Art Sacré en France. "L’Art contemporain, un vis à vis essentiel de la Foi" écrit par Jérôme Alexandre. Son auteur, théologien spécialiste de la pensée des Pères de L’Eglise, professe au Collège des Bernardins. Il est l’époux de Catherine Grenier conservateur à Beaubourg. Son livre a pour ambition d’initier le public de ce site exceptionnel à la "grande dimension chrétienne de l’Art contemporain". C’est le premier livre écrit par un théologien sur ce sujet et en ce sens il fait date. Ce livre entend donner une cohérence à des discours assez décousus élaborés dans l’urgence à partir des années 80 pour expliquer au public médusé le sens des œuvres massivement introduites dans le contexte du culte. Cette invasion de l’AC (1) a pris d’abord la forme de vitraux conceptuels, puis d’installations éphémères, puis…
Publié dans Au delà
Écrit par
En savoir plus... 0

Adossée à des fondamentaux politiques avérés. Magistro, une tribune critique de bon sens, raisonnée et libre, d'information civique et politique.

Top Desktop version