Logo
Imprimer cette page

Les "sept" Europe

  • Écrit par 
  • Taille de police Réduire la taille de la police Réduire la taille de la police Augmenter la taille de police Augmenter la taille de police
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Selon une formule courante, "L'Europe est le plus mal délimité des continents". Il en résulte que sa population et son poids démographique relatif dans le monde s'avèrent variables selon les périmètres géographiques retenus. Sept d'entre eux peuvent être distingués.
Le périmètre géographique conventionnel le plus fréquent de l'Europe, utilisé dans les bases de données statistiques internationales, consiste à retenir, depuis l'implosion de l'Union soviétique (1), une Europe géographique conventionnelle. Cette dernière s'étend du détroit de Gibraltar, tout en prenant en compte les périphéries maritimes de l'Espagne (les Canaries) et du Portugal (les Açores et Madère), et de l'Islande jusqu'à la Russie, en étant bornée par le Caucase et la frontière turque près du Bosphore. Elle compte 736 millions d'habitants (2), soit 11 % de la population dans le monde.
Mais, compte tenu de la dimension considérable du plus vaste pays de l'ensemble, la Russie, soit
17 098 km2, l'Europe géographique conventionnelle est souvent considérée à l'exclusion de la Russie. Dans ce cas, elle compte 594 millions d'habitants, soit 8,9 % de la population dans le monde.
Une troisième approche consiste à appliquer, au sein du cadre géographique précédent, une limitation politique. Dans ce cas, on s'intéresse à l'ensemble des territoires conventionnellement européens de l'Europe institutionnelle, donc de l'Union européenne. Cet ensemble compte, avec 26 pays membres en 2009, 496,6 millions d'habitants, soit 7,4 % de la population mondiale.
Mais ces derniers chiffres excluent des territoires qui font partie institutionnellement de l'Union européenne (3) sans toutefois être inclus dans le périmètre géographique conventionnel de l'Europe. Une autre Europe recouvre donc l'Europe institutionnelle incluant ses périphéries situées hors de l'Europe géographique conventionnelle, périphéries conventionnellement classées dans d'autres régions du monde, comme Chypre (1,1 million d'habitants (4) en Asie occidentale, et les quatre départements français d'outre-mer, la Martinique (0,4 million d'habitants) et la Guadeloupe (0,4 million d'habitants) dans les Caraïbes, la Guyane (0,2 million d'habitants) en Amérique du Sud et La Réunion (0,8 million d'habitants) en Afrique orientale. L'Union européenne incluant tous les territoires y appartenant au plan institutionnel forme alors un ensemble de 499,4 millions d'habitants, soit également 7,4 % de la population mondiale.
En combinant au critère politico-géographique précédant un critère économique, une cinquième Europe unit dans un Espace économique européen les 27 membres de l'Union européenne et trois autres pays : l'Islande (0,3 million d'habitants), le Liechtenstein (0,04 million d'habitants) et la Norvège (4,8 millions d'habitants). La population de cet espace compte alors 504,5 millions d'habitants, soit 7,5 % de la population dans le monde.
Selon une sixième approche, la statistique européenne recouvre à la fois les 27 pays membres de l'Union européenne et les pays ayant le statut de pays candidats qui bénéficient de financements spécifiques et participent à de nombreuses instances en vertu de leur statut de candidats, soit la Croatie, la Macédoine et la Turquie. La population de cet ensemble est de 585,7 millions d'habitants, soit 8,7 % de la population mondiale.
Enfin, la définition la plus extensive consiste à cumuler la population des 47 États membres, en 2009, des pays du Conseil de l'Europe, organisation dont le premier objet est de défendre les droits de l'homme, la démocratie pluraliste et la prééminence du droit. Il s'agit d'une Europe géographique conventionnelle élargie. En effet, s'y rajoutent l'Arménie, l'Azerbaïdjan, la Géorgie et la Turquie, quatre pays classés conventionnellement dans l'Asie occidentale, mais n'y figurent ni la Biélorussie, en Europe orientale, ni le Kosovo, indépendant depuis le 17 février 2008, en Europe méridionale. Cette "septième" Europe compte 752,7 millions d'habitants, soit 11,1 % de la population mondiale.

En conséquence, le poids du peuplement de l'Europe peut varier, selon l'échelle géographique retenue, entre moins de 500 millions et près de 750 millions d'habitants. Quant à sa part dans la population mondiale, elle peut aller de moins de 7,5 % à plus de 11 %. Parler de l'Europe, c'est donc d'abord préciser l'ensemble géographique que l'on souhaite examiner.
Paru dans
Population et Avenir n° 694, septembre-octobre 2009

(1) En effet, auparavant, l'URSS était traitée dans les statistiques de l'ONU comme un "continent" à part.
Cf. Dumont, Gérard-François, Verluise, Pierre, Géopolitique de l'Europe, Paris, Sedes, 2009

(2) Selon les chiffres publiés dans Population & Avenir, n° 690, novembre-décembre 2008
(3) Cf. Le dossier paru dans Population & Avenir, n° 693, mai-juin 2009

(4) Mais Chypre ne compte que 0,8 million d'habitants sur la partie contrôlée par le gouvernement, le Nord de l'île étant occupé par l'armée turque.

DUMONT  Gerard-Francois

Né le 20 mai 1948
Marié – 4 enfants
 

Géographe,
Professeur d'université à la Sorbonne


Docteur d’Etat ès sciences économiques
Institut d’études politiques de Paris
Institut d’administration des entreprises

Directeur de banque (1973-1987)
Professeur à l'Université de Paris IV - Sorbonne (1988-1996)
Recteur d’Académie, Chancelier des Universités (1996-1998)
Professeur à l'Université de Paris IV – Sorbonne - Institut de Géographie (depuis 1999)
 
Président de l’Institut de démographie politique (depuis 1980)
Directeur du séminaire d’Alfred SAUVY au Collège de France (1980-1989)
Fondateur de l’Institut de recherches et d’études familiales (1983)
Administrateur de la Fédération des familles de France (1986-1996)
Président de l’Institut de recherche immigration et société (depuis 1987)
Administrateur de la Société de Géographie (depuis 2000)
Président de l’association reconnue d’utilité publique Population & Avenir (depuis 2000)
Membre du conseil national de l’information statistique (2002)
Directeur de séminaire au Collège interarmées de défense (CID) (2003)
Vice-président de l’Association pour la promotion de la langue française
Membre du Comité des experts de l’Observatoire des retraites
Expert après du Comité économique et social européen
 
Ouvrages
La Franceridée (1979) – Prix Renaissance
L’Enjeu démographique (1981)
Démographie politique (1982)
La Tragédiede la France (1983)
La Montéedes déséquilibres démographiques (1984)
Malthus, hier et aujourd’hui (1984)
Pour la liberté familiale (1986) – Prix de l’Académie d’éducation et d’études sociales
Le Festin de Kronos (1991)
Démographie. analyse des populations et démographie économique (1992)
Economie urbaine (1993) – Prix de la Société de géographie
La Retraitedes cadres et l’avenir du système par répartition (1994)
L’aménagement du territoire (1994)
Le monde et les hommes (1995)
Les migrations internationales (1995)
Les spécificités démographiques des régions et l’aménagement du territoire (1996)
L’identité de l’Europe (1997)
L’Arc alpin, Histoire et géopolitique d’un espace européen (1999)
Les racines de l’identité européenne (Préface de José Maria Gil-Robles, Président du Parlement européen) (1999)
Francia y los franceses, Madrid, Acento Editorial (2000)
La population de la France, des régions et des DOM-TOM, (2000)
Géographie de la France (2002)
Les régions et la régionalisation en France (2004)
Les populations du monde (2004)
Les territoires face au vieillissement en France et en Europe (2006)
Démographie politique. Les lois de la géopolitique des populations (2007)

Nombreuses collaborations
     plus de 420 publications dans une quinzaine de langues

Principales responsabilités éditoriales
Directeur de la revue Population et Avenir
Membre du Conseil scientifique de la revue Géostratégique.
Membre du conseil scientifique de la Revue française de géopolitique.
Président du Conseil scientifique de la revue Agir.
Membre de l’Advisory council de la revue Bulletin of geography de l’Université Nicolas Copernic de Torun (Pologne)
Membre du Comité académico de la RevueEstudiossociales contemporáneos (Université Nacional de Cuyo, Argentine)
Membre du Comité de Rédaction de Geopolitical Affairs (Londres)

Distinctions
Chevalier de la Légion d’honneur
Officier dans l'Ordre national du Mérite
Médaille du Mérite Européen.
Grande médaille de vermeil de la ville de Paris.

Dernier de DUMONT Gerard-Francois

Adossée à des fondamentaux politiques avérés. Magistro, une tribune critique de bon sens, raisonnée et libre, d'information civique et politique.