Magistro Beta

Switch to desktop Register Login

Entre la France et l’Allemagne,

  • Écrit par 
  • Taille de police Réduire la taille de la police Réduire la taille de la police Augmenter la taille de police Augmenter la taille de police
  • Imprimer
  • E-mail
Entre la France et l’Allemagne, la parabole du cheval et du jockey
 
C’est l’histoire d’un divorce. Une histoire banale sauf que le couple qui divorce n’a jamais été un couple. C’est l’histoire du couple franco-allemand. Un mythe médiatico-politique dont l’establishment français est friand, qui fait rire à nos dépens dans toute l’Europe, y compris en Allemagne. Un mythe qui, comme tout mythe, repose sur un fond de réalité : la geste réconciliatrice du général de GAULLE invitant le chancelier allemand ADENAUER à La Boisserie, se faisant acclamer par la jeunesse ouest-allemande, et signant avec l’ancien ennemi héréditaire un traité d’amitié en 1963.
 
Mais à l’image sentimentale de couple, le soldat de GAULLE préférait une image équestre plus virile, celle du cheval (l’Allemagne) et du jockey (la France), grâce à laquelle la France, appuyée sur la puissance économique de sa voisine, et sa propre force militaire, pourrait diriger l’Europe et retrouver"son rang qu’elle a perdu à Waterloo". Celui de grande puissance mondiale. Le cheval allemand a loyalement trotté sous la main ferme de POMPIDOU et de GISCARD. La réunification va changer tout cela. Le cheval allemand regimbe ; le jockey français perd son allure martiale. Les réformes SCHRÖDER - une sorte de dévaluation monétaire déguisée - permettent à l’Allemagne de profiter à fond de la zone euro.
 
Avec MERKEL, le cheval est devenu jockey. SARKOZY et HOLLANDE hennissent mais mangent l’avoine qu’elle leur sert. MACRON se rêve en jockey, mais ne s’imagine pas devenir cheval. Quand il est élu, MACRON croit encore qu’il suffira de "germaniser" la France à coups de réformes économiques imitées de SCHRÖDER pour "franciser" l’Europe. Mais à toutes ses propositions de réforme de la zone euro, l’Allemagne dit non. L’Allemagne ne paiera pas pour le reste de l’Europe, même si l’euro lui a permis de liquider ses rivales industrielles françaises et italiennes. L’Allemagne ne financera pas les expéditions militaires françaises qu’elle juge coloniales et rechigne à faire un avion de combat en commun si c’est la France qui dirige. Merci pour les fadas qui croient à l’Europe de la Défense…
 
Alors, le cheval français a pris le mors aux dents et fait tomber son jockey. MACRON a jeté par-dessus bord les contraintes budgétaires héritées du traité de Maastricht et refusé l’entrée de l’Albanie et de la Macédoine dans l’Union. Il a surtout dénoncé la "mort cérébrale de l’Otan". C’est le crime impardonnable. Qui nous ramène à de GAULLE et ADENAUER. En 1963, déjà, les parlementaires allemands avaient voté un préambule au traité franco-allemand pour rappeler la prééminence de l’Otan. Dans les tribunes du Bundestag, on remarquait la présence satisfaite de Jean MONNET qui avait beaucoup œuvré en ce sens. Le père de l’Europe était d’abord le fils de l’Amérique…
Même cause, même effets : MACRON, comme de GAULLE en son temps, se détourne de l’Allemagne et tend la main à la Russie de POUTINE. Cela s’appelle une alliance de revers. Comme après la défaite de 1870 et avant la guerre de 1914. L’Europe, c’est la paix.

Paru dans Le Figaro Magazine, 29 novembre 2019
ZEMMOUR Eric

Né le 31 août 1958
Marié – 3 enfants


Journaliste politique, écrivain


Institut d'études politiques (Paris)

Membre du jury au concours d'entrée à l'ENA (2006)
Valeurs actuelles – Chroniques (depuis 1999)
Marianne – Chroniques  (depuis 1996)
Le Figaro – service chroniqueurs (depuis 1996)
Info-Matin – éditorialiste (1995)
Quotidien de Paris - service politique (1986-1994)

Ouvrages
Balladur, immobile à grands pas (1995) - Le Livre noir de la droite (1998) - Le Coup d'Etat des juges (1998) - Le Dandy rouge (1999) - Les Rats de garde (co-écrit avec P. Poivre d'Arvor) (2000) - L'Homme qui ne s'aimait pas (2002) - L'Autre (2004) - Le Premier sexe (2006) - Petit Frère (2008) - Mélancolie française (2010) - Le Bûcher des vaniteux (2012) - Le Suicide français (2014) -


Sur la scène audio-visuelle:
Sur RTL
– Z comme Zemmour (depuis 2010)
Sur la chaîne câblée
Histoire – Le grand débat
Sur RFO (Tempo) – L'Hebdo
Sur France 2 – On n'est pas couché (2006)
Sur i>Télé – çà se dispute (depuis 2003)

Adossée à des fondamentaux politiques avérés. Magistro, une tribune critique de bon sens, raisonnée et libre, d'information civique et politique.

Top Desktop version