Magistro Beta

Switch to desktop Register Login

Avec l'Europe (337)

L'Europe entière connaît un profond malaise bien antérieur à l'actuelle crise économique largement lié à la présence de minorités de plus en plus présentes et bien déterminées à s'affirmer par tous moyens au sein des populations d'origine. Ce problème dépasse largement celui de la présence africaine en Europe, même s'il en constitue un des aspects les plus visibles. Il porte sur le désarroi d'une soi-disant élite intellectuelle européenne, bureaucrates, essayistes, journalistes, enseignants, hommes politiques et philosophes de tout poil qui projettent sur l'Europe toute entière leur désarroi et leur vide intérieur. C'est bien cette "élite" qui doute d'elle-même, de son identité, de son histoire, et, en fin de compte, de son propre destin, qui a construit le naufrage européen des trente dernières années. Ce désarroi se focalise aujourd'hui sur le phénomène le plus visible qui est celui de l'immigration, et notamment en provenance d'Afrique noire, qui n'en est pourtant, à…
Publié dans Avec l'Europe
Écrit par
En savoir plus... 0
  L'Europe, c'est entendu, est un parangon de démocratie : c'est ainsi qu'elle se voit ; c'est à ce titre qu'elle se croit autorisée à exercer tout azimut un magistère sans réplique. Après et avant bien d'autres, c'est au tour de l'Iran des Ayatollahs d'en faire les frais. Reste à savoir si les performances démocratiques de l'Europe sont à la hauteur de ses prétentions. Comme il ne faut pas compter sur elle pour balayer devant sa porte, nous allons lui rendre le service d'un coup de balai ; l'élection de son parlement en fournit une bonne occasion. L'Europe viole depuis toujours le grand principe de l'élection démocratique : un homme, une voix. Si vous êtes luxembourgeois, maltais, chypriote, vous valez dix de vos congénères européens pourvu qu'ils soient français, anglais ou allemands. Les petites nations, il est vrai, ont droit à des égards qui justifient cette entorse à la règle.…
Publié dans Avec l'Europe
Écrit par
En savoir plus... 0
  Victoire de l'UMP, des Verts, défaite du PS et du Modem, déconfiture des "souverainistes", au moins ceux de droite : voilà comment est présenté le résultat des dernières élections européennes. Tout cela est vrai puisque c'est ainsi que l'a perçu - ou qu'on l'a fait percevoir à l'opinion. En politique, la manière dont les choses sont perçues est une part de la vérité : esse est percipi.  Et pourtant que d'illusions dans cette perception ! Défaite des "souverainistes" ? Certes, le déclin du Front national est confirmé, le MPF et DLR payent le prix de leur division suicidaire : seul Villiers survit - affaibli. Mais le fait massif de ces élections est tout de même le taux d'abstention : 59,2 % soit, en raccourci, le pourcentage d'électeurs qui répondent dans les sondages qu'ils voteraient aujourd'hui non à la constitution européenne. De 1979 à 2009, le taux de participation aux européennes n'a cessé de dégringoler de…
Publié dans Avec l'Europe
Écrit par
En savoir plus... 0
  Les éditorialistes et les politiciens reprochent aux Français de ne s'intéresser que très modérément aux élections européennes. Le fait est que la succession de l'Olympique lyonnais au trône de champion de France de football passionne davantage nos compatriotes que celle de Barroso à la Commission. Moi le premier. J'irai voter, par principe, même si l'Union patine trop souvent pour mon goût dans la choucroute techno. Mais ces élections n'ont aucun intérêt, et elles risquent d'affaiblir, en pleine crise, la légitimité de plusieurs gouvernements. Or, chaque pays aurait plutôt besoin de serrer les rangs derrière ses autorités publiques. En France, pour aggraver l'indifférence des citoyens, on a découpé des monstres suprarégionaux : à Saint-Flour (Cantal), on va voter pour les mêmes listes qu'à Vendôme, Loir-et-Cher. C'est grotesque. En outre, les partis dits de gouvernement casent leurs rossignols, pour les nourrir ou pour s'en débarrasser ; seules les factions marginales lâchent…
Publié dans Avec l'Europe
Écrit par
En savoir plus... 0
L'Europe malade de la Turquie de Annie Laurent La question de la candidature de la Turquie a l'union européenne a déjà suscité plusieurs livres, qui argumentent en faveur d'une réponse positive ou négative. Mme Annie Laurent les a tous lus, comme d'ailleurs à peu près tout ce qui est accessible sur le sujet, en français du moins. Elle cite bien des perles. Reproduisons-en une seule, énorme. M. J. Chirac aurait déclaré (ch. 1, p. 000) que la Turquie est "une des plus anciennes civilisations du monde, qui a beaucoup apporté à l'humanité". On croit rêver. Un politicien peut soutenir l'opinion qu'il défend à un moment donné par les arguments qu'il veut. Et l'on peut dire de la Turquie toute sorte de choses positives. Mais il n'est pas nécessaire de dire des sottises et des contre-vérités pour la flatter. Sur l'apport important de la culture turque à l'humanité, il faudrait discuter…
Publié dans Avec l'Europe
Écrit par
En savoir plus... 0
L'Europe chrétienne ? de Joseph H. H. Weiler "Décidément, on ne se méfiera jamais assez des Juifs". Non seulement, comme chacun sait, "ils sont partout", mais ils sont capables de tout. Qu'ils soient partout, Joseph H. H. Weiler en fournit un exemple clair et très littéral par sa propre vie et sa carrière académique : né en 1951 en Afrique du Sud, éduqué en Israël aux Pays-Bas et en Grande-Bretagne, professeur à Florence, dans le Michigan, puis à Harvard, il est en ce moment titulaire de la Chaire Jean Monnet de droit européen à New York University, tout en enseignant aussi à Bruges. On comprend qu'il aime à se définir, avec un sourire, comme un "juif errant". Il n'y a que le samedi que vous ne le ferez pas bouger : où qu'il se trouve sur le globe, il prendra l'avion pour passer le sabbat avec sa femme et ses cinq enfants.…
Publié dans Avec l'Europe
Écrit par
En savoir plus... 0
L'Allemagne demeure incontestablement le pays le plus peuplé de l'Union européenne, devançant la France d'une vingtaine de millions d'habitants. Néanmoins, des projections démographiques d'Eurostat annoncent que la France pourrait rattraper l'Allemagne. De telles perspectives, apparemment surprenantes, s'expliquent globalement par le fait que, chaque année, l'Allemagne perd des habitants (1), tandis que la France en gagne. Ainsi, en 2008, malgré son solde migratoire positif, l'Allemagne a-t-elle perdu 156 000 habitants, exclusivement en raison d'un excédent des décès sur les naissances. De son côté, la France, cumulant un surplus de naissances sur les décès et un solde migratoire positif, s'est accrue de 345 000 habitants en métropole et même de 352 000 si nous y ajoutons les quatre départements d'outre-mer. L'écart d'évolution entre les deux pays, qui est donc d'environ 500 000 habitants par an, soit l'équivalent d'une capitale régionale importante, s'explique à partir de l'examen de diverses données. Le solde naturel…
Publié dans Avec l'Europe
Écrit par
En savoir plus... 0
La République turque est-elle soluble dans l'Union Européenne ?   Avec le début des négociations d'entrée dans l'Union Européenne, la dynamique de réforme des institutions lancée par Bruxelles a libéré des forces centrifuges qu'avait jusqu'alors contenu le centralisme kémaliste. L'utilisation par les organisations kurdes des niches créées par l'UE au nom de la défense des droits de l'Homme et des minorités, l'appui des Américains aux Kurdes d'Irak et à une éventuelle partition du pays, soulèvent de graves inquiétudes dans certains milieux politiques et militaires. Figure emblématique de cette mouvance, le Professeur Ümit Özdag, analyse avec une grande acuité dans son dernier ouvrage, le délitement progressif de la République turque qu'induit selon lui le processus d'adhésion à l'Union Européenne. et l'invasion de l'Irak par les Etats-Unis, la Turquie est entrée dans une zone de turbulence. "A chaque pas accompli en direction de l'Union Européenne, le poids de l'Etat-nation turc diminue et…
Publié dans Avec l'Europe
Écrit par
En savoir plus... 0
  Même si l'on peut débattre de son ampleur ou de sa réversibilité, la déchristianisation constitue sans aucun doute une des données capitales de l'Europe occidentale aujourd'hui. Elle n'est pas séparable du recul du fait religieux en général car, en dépit des fantasmes qui règnent sur ce sujet, il s(en faut de beaucoup que les avancées de l'islam ou des sectes compensent le reflux des Eglises établies, catholique ou protestantes. La violence des réactions médiatiques aux derniers actes du pape Benoît XVI, que ce soit la levée de l(excommunication de quatre évêques schismatiques ou ses déclarations sur les politiques de prévention du sida en Afrique, témoignent de cet éloignement désormais patent des références chrétiennes. Dans la meute qui a crié haro sur le pape se trouvaient réunis non seulement des journalistes et des intellectuels de gauche mais aussi, chose plus surprenante, des hommes politiques de droite, non seulement des agnostiques…
Publié dans Avec l'Europe
Écrit par
En savoir plus... 0

Adossée à des fondamentaux politiques avérés. Magistro, une tribune critique de bon sens, raisonnée et libre, d'information civique et politique.

Top Desktop version