Magistro Beta

Switch to desktop Register Login

De par le monde (492)

COREE : Kim et Trump, rencontre à Singapour ?            La rencontre est donc prévue le 12 Juin à Singapour. Mais la fin mai assombrit le ciel : les diplomates ont pourtant bien travaillé. Monsieur Kim et monsieur Trump devraient se révéler plus raisonnables qu'ils ne le paraissent. Alors que monsieur Kim affiche devant les médias le "démantèlement" de ses installations nucléaires opérationnelles tout en tempêtant contre l'omni présence militaire américaine près de chez lui, monsieur Trump envisage de remettre une fois de plus le rendez-vous. De chaque côté, l'esprit de provocation demeure. Toutefois, dans ce jeu à 2 rôles, en fait, ils sont 4 : la Corée du Sud pèse de toute son influence et la Chine de Monsieur Xi garde un rôle prépondérant. On peut aussi élargir la conversation au Japon - aux premières loges du danger en cas d'échec - à toute la zone du Pacifique nord, et cette fois…
Publié dans De par le monde
Écrit par
En savoir plus... 0
Les défis du voyage de Macron en Russie   Le chef d'État français rencontrera son homologue russe les 24 et 25 mai à Saint-Pétersbourg. Les complexes dossiers ukrainien, iranien et syrien seront au menu.   Même si elles sont anciennes, les relations entre grandes nations ont besoin d'être nourries de rencontres régulières au sommet. C'est le sens du voyage d'Emmanuel Macron à Saint-Pétersbourg les 24 et 25 mai prochains, qui répond à la visite de Vladimir Poutine du 29 mai 2017 à Versailles, laquelle célébrait 300 ans de relations diplomatiques entre la France et la Russie. Les deux présidents vont pouvoir renforcer le Dialogue de Trianon, qui lance des ponts culturels et universitaires entre les deux nations. Mais améliorer les relations politiques et économiques sera beaucoup plus difficile, tant sont nombreux les obstacles obstruant la voie d'un rapprochement franco-russe. Stratégiquement, l'objectif à long terme des Français devrait être clair : garder les…
Publié dans De par le monde
Écrit par
En savoir plus... 0
Les psychopathes nous détruiront-ils ?   La décision de Donald Trump de se retirer de l’accord nucléaire iranien n’est pas celle d’un iconoclaste. Elle s’inscrit dans une politique qui a pris naissance dans l’immédiat après-guerre, et n’a cessé de s’affirmer depuis avec pour objectif la domination du monde. Pour justifier sa décision, le président invoque la durée de l’accord et l’absence de clause sur les missiles. Les commentateurs ajoutent la présence de l’Iran en Syrie et son influence grandissante au Moyen Orient, en Irak et au Liban en particulier. Ils oublient qu’il s’agit là d’une conséquence directe de la politique américaine. Les Islamistes sont une création des Etats-Unis. Zbigniew Brzeziński, le conseiller à la sécurité nationale de Jimmy Carter, l’a dit dans une interview donnée à Libération : les Talibans sont notre création. Al Qaïda est financé par les monarchies du Golfe, et indirectement par les Etats-Unis. Michael Flynn, le conseiller à…
Publié dans De par le monde
Écrit par
En savoir plus... 0
L'Iran triomphe au Moyen-Orient Si la guerre en Irak et en Syrie est en passe de se terminer, si Daech est d'ores et déjà militairement vaincu, et a cessé d’exister en tant qu’ "État", c’est en grande partie grâce à l’appui militaire apporté par la Russie à la Syrie à partir d’octobre 2015, mais aussi sur le terrain, par l’Iran et les milices chiites.   L’Iran, grande puissance moyen-orientale, revient en force sur la scène internationale et apparaît de fait comme le grand vainqueur régional de cette guerre de six ans. Ceci évidemment ne plaît pas à tout le monde. Le Président Macron a dans ce contexte appelé au désarmement de ces milices irakiennes provoquant l'ire de Bagdad. Aux États-Unis, où la diplomatie apparaît très affaiblie, la Maison-Blanche remet en cause l’accord sur le nucléaire iranien de Vienne (JCPOA) signé le 14 juillet 2015. Donald Trump n’a pas de mots…
Publié dans De par le monde
Écrit par
En savoir plus... 0
Iran : les mollahs ne sont pas défendables   Toujours se méfier de l’unanimisme médiatique : ses tambours et grosses-caisses empêchent d’entendre d’autres partitions. Contre Donald Trump, qui a confirmé mardi soir sa décision de rompre l’accord de 2015 sur le nucléaire iranien, l’affaire est entendue : voilà le président des Etats-Unis intronisé, ce mercredi, "déstabilisateur de la planète". Sa décision est "un coup grave porté à la sécurité internationale, et même gravissime", a expliqué Laurent Fabius, ce matin sur RTL. C’est lui qui, ministre des Affaires étrangères, avait cosigné le document porté par Barack Obama. Dès la ratification du texte, j’en avais dénoncé les "failles", tandis que la majorité de commentateurs n’y trouvait rien à redire. Aujourd’hui, ceux-là admettent des "lacunes" dans ce traité : de fait, il a permis à l’Iran des mollahs de multiplier les essais balistiques et de déstabiliser encore davantage le Yemen, la Syrie, le…
Publié dans De par le monde
Écrit par
En savoir plus... 0
Vers un conflit généralisé au Moyen-Orient ?   Ceux d’entre vous qui lisent les éditoriaux de Paul Craig Roberts, ancien secrétaire d’Etat au Trésor de Ronald Reagan et ancien éditeur du Wall Street Journal, pensent sans doute qu’il se répète. Je le pense aussi parfois. Il faut reconnaître cependant qu’il n’a pas tort car le danger demeure. A preuve, les frappes israéliennes sur la Syrie du 30 avril.   Dans un récent commentaire, Paul Craig Roberts voit dans ces frappes une escalade du conflit syrien – un conflit qui semblait s’être conclue par une victoire d’Assad grâce à l’aide de ses alliés. Il n’en est rien. La guerre entre dans une nouvelle phase, plus dangereuse que la précédente. Stephen Lendman rejoint les conclusions de Paul Craig Roberts. Tous deux considèrent que la décision de Vladimir Poutine de se retirer partiellement de la Syrie en 2016, loin de mettre fin au conflit…
Publié dans De par le monde
Écrit par
En savoir plus... 0
COREE et COREE : premier round                                                Voilà… C'est fait : le premier pas est accompli. La diplomatie silencieuse (la vraie diplomatie) a fait son œuvre. Le lassant désir de transparence permanente imposée par les médias a été habilement contourné. Des dizaines de types en costume sombre et cravate ont pris des dizaines d'avions munis de passeports diplomatiques, pour se rencontrer dans des lieux calmes et discrets, afin de discuter de choses sérieuses. Cela a pris du temps, beaucoup de patience, et la nécessité d'un vocabulaire commun. Les deux Corées rebâtissent un début d'univers partagé. Cela prendra du temps, beaucoup de patience, et il n'est pas certain que cela réussisse. Mais le plus important est l'acquisition de cette plateforme commune d'intérêts, sans l'intervention de puissances extérieures, même si elles sont très "puissantes", ou même si elles influencent en sous-main. Cette bonne perspective a émergé de la calamiteuse Conférence de Vancouver, en Janvier,…
Publié dans De par le monde
Écrit par
En savoir plus... 0
Migrations : "l'impératif du développement" (1)             Durant plusieurs décennies les pays anciens colonisateurs puis les agences spécialisées dans l'aide au développement (Nations unies :PNUD, FAO, la banque mondiale et ses dérivés, banque africaine pour le développement, banque asiatique, interaméricaine,… etc ) ont beaucoup tenté  avec des résultats contrastés pour inclure les pays du " tiers monde " à rejoindre le peloton des pays industrialisés. La combinaison d'une certaine " aid fatigue", de l'arrivée de pays plus offensifs moins complexés dans la conquête de marchés extérieurs (Chine, Inde, Bresil,… etc. semblaient avoir mis au placard la notion d'aide internationale au développement ; pis la crainte de l'arrivée de masses incontrôlées de migrants en provenance de pays tiers, non européens conjuguée avec la montée du terrorisme international, islamiste en particulier, ont incité les dirigeants européens en particulier à "resserrer les boulons", à mieux contrôler les frontières extérieures de l'Union avec différents…
Publié dans De par le monde
Écrit par
En savoir plus... 0
Bataille entre Trump et l’état profond aux USA : une mise a jour   Compte tenu de la complète nullité de la presse française dès qu’il s’agit de ce que dit ou fait monsieur Trump puisqu’elle ne prend ses informations que du New-York Times, j’ai pensé qu’une petite mise à jour de ce qui se passe à Washington intéresserait peut-être les lecteurs de l’IDL(1). En voici un (très bref) résumé.   Le numéro deux du FBI, Andy McCabe a été viré du FBI il y a quelques semaines en perdant tous ses droits à la retraite pour faute(s) lourde(s) à la suite d’une enquête diligentée par monsieur Horowitz, contrôleur général de l’administration aux USA, personnage totalement indépendant des pouvoirs politiques et qui d’ailleurs avait été nommé à ce poste par Obama. La semaine dernière, la même administration a demandé à ce que monsieur McCabe soit inculpé par le ministère de la…
Publié dans De par le monde
Écrit par
En savoir plus... 0

Adossée à des fondamentaux politiques avérés. Magistro, une tribune critique de bon sens, raisonnée et libre, d'information civique et politique.

Top Desktop version