Magistro Beta

Switch to desktop Register Login

De par le monde (443)

...... En octobre dernier, 138 personnalités de l'Islam avaient adressé aux responsables des Eglises chrétiennes du monde une lettre ouverte en vue de travailler à une parole commune des deux religions.Le 6 novembre suivant, le roi Abdallah d'Arabie saoudite était reçu par le pape Benoît XVI. Voici qu'en mars 2008, le roi vient de faire une étonnante proposition de collaboration entre juifs, musulmans et chrétiens.  S'il est vrai que l'intention semble être d'abord un recentrage sur la morale supposée commune aux trois monothéismes, pour convenir ensemble "des moyens de sauver l'humanité", il n'en demeure pas moins que l'initiative d'une Conférence commune et internationale répond à la quête de dialogue de plus en plus nécessaire aujourd'hui. Déjà le pape avait fort justement déclaré, en août 2005 à Cologne : "nous avons un grand champ d'action dans lequel nous nous sentons unis pour le service des valeurs morales fondamentales". Mais l'on s'étonne,…
Publié dans De par le monde
Écrit par
En savoir plus... 0
................. le problème de l'islam a pris de telles proportions que beaucoup voient en lui le nouvel ennemi n°1, remplaçant ainsi le communisme dans ce rôle. Durant la guerre froide, le communisme était un ennemi bien réel et facilement identifiable ; c'est presque rassurant d'avoir un ennemi ainsi reconnaissable ! Aujourd'hui, est-ce le cas de l'islam, a-t-il pris le relais du communisme ? La réponse me semble négative. Certes, l'islam est assurément un danger pour nous en raison de sa présence croissante en Europe et de son esprit conquérant qui se manifeste, pour ses membres les plus violents, par le recours au terrorisme. Il serait donc temps de cesser l'irénisme habituel en la matière et d'être conscient que l'islamisme, s'il n'est pas tout l'islam, fait partie intégrante de la réalité de l'islam. Tant qu'il n'y aura pas eu une révolution rouvrant les portes de l'itjihad - c'est-à-dire de l'interprétation du Coran - closes…
Publié dans De par le monde
Écrit par
En savoir plus... 0
..................... D'un point de vue politique, le discours présidentiel à Riyad est justifiable. D'un point de vue éthique, la foi de Sarkozy dans le changement au sein de ce royaume est louable. Mais croire à une contribution saoudienne dans l'élaboration d'une "politique de civilisation" à même de provoquer une sécularisation au coeur de l'islam est une pure et funeste chimère. Et pour cause : on ne peut pas être et avoir été.  L'Arabie Saoudite a été le principal financier des mouvements intégristes dans le monde. Il est vrai qu'elle était en parfaite osmose avec les intérêts géopolitiques américains. C'est le traumatisme du 11 septembre 2001 qui a infirmé ces choix stratégiques que les Etats-Unis ont fait bien avant l'invasion de l'Afghanistan par l'URSS. Sous l'influence pernicieuse de la monarchie saoudienne, les dirigeants américains ont, en effet, longtemps soutenu l'islamisme comme alternative aux régimes arabes postcoloniaux. La prise de pouvoir par…
Publié dans De par le monde
Écrit par
En savoir plus... 0
............... historique, apostolique et autochtone. Avec leur douzaine d'Eglises, ils témoignent de l'histoire de la théologie chrétienne qui a engendré différentes séparations ecclésiales, avant que des ralliements à Rome créent de nouvelles divisions. Minorité faible et éclatée, la communauté chrétienne d'Irak ne présente pas de risque politique. Mais, pour ceux qui rejettent tout paradigme laïc ou même le paradigme arabe qui a longtemps prédominé, pour y substituer un paradigme radical, cette communauté est un enjeu symbolique. D'où les menaces spécifiques dont elle fait l'objet qui expliquent, après les diverses vagues d'exode depuis l'indépendance de l'Irak, un nouvel exode depuis le chaos qui a suivi le renversement de Saddam Hussein.  Dans le vaste territoire irakien dont les frontières résultent d'une part, du côté oriental, de celles qui furent établies en 1639 entre l'empire ottoman et l'empire perse, et, d'autre part, des décisions de la décolonisation, s'entremêlent à la fois des diversités ethniques,…
Publié dans De par le monde
Écrit par
En savoir plus... 0
Islamisme et démocratie : lequel dissout l'autre ? ... qui viennent de hisser le mouvement islamiste Hamas a la tête a la tête d'un Etat a la fois réel et virtuel créent une situation inédite et des plus ubuesques : comment les Etats-Unis, l'Europe et Israël vont-ils collaborer avec un gouvernement dont la mouvance est, encore aujourd'hui, inscrite sur la liste des organisations terroristes ? Et, par-delà ce dilemme local - probablement surmontable moyennant quelques déclarations de principe de la part du Hamas -, de quelle manière les néoconservateurs américains vont-ils sortir de cet autre dilemme majeur, charrié par leur projet de "Grand Moyen-Orient" : contraindre les Etats arabo-musulmans a se démocratiser tout en évitant qu'ils basculent dans l'univers cauchemardesque du totalitarisme vert ? En d'autres termes, le "fondamentalisme démocratique" - pour employer une expression déja présente chez Garcia Marquez - doit-il se poursuivre, maintenant que l'on sait qu'il profite…
Publié dans De par le monde
Écrit par
En savoir plus... 0
.................... subit un violent séisme suivi de centaines de répliques. Les morts se comptent en dizaines de milliers dans ces régions isolées du sous-continent indien. Les secours de l'armée pakistanaise sont insuffisants, d'autant que cette dernière n'aurait qu'une vingtaine de ces hélicoptères indispensables pour sauver les populations civiles. Mais le Pakistan, par ailleurs, dispose de l'arme nucléaire.…  Suivant cet exemple, la liste des pays en développement serait longue. Les pays où les dépenses militaires, celles en faveur des "canons", semblent privilégiées par rapport à celles pour "le beurre", c'est-à-dire pour le développement humain. Et ce sont les populations civiles qui en font les frais, subissant des surmortalités et laissées à l'tat de pauvreté. Certes, cette liste des pays qui empêchent le développement humain par des surinvestissements militaires ne peut être établi d'une façon parfaitement mathématique. En effet, les budgets militaires annoncés par de nombreux États sont d'une fiabilité douteuse.…
Publié dans De par le monde
Écrit par
En savoir plus... 0
................ le plus vaste du monde et de ressources considérables, la Russie voudrait bien voir utiliser à son propos le terme de "grand" dont bénéficiait feu l'URSS.  Mais sa population diminue fortement et son poids démographique relatif dans le monde baisse encore plus. La Russie a atteint un maximum de population en 1992 avec 148,3 millions d'habitants. Depuis, chaque année enregistre une population moindre par rapport à l'année précédente et la dernière évaluation (2006) donne moins de 143 millions d'habitants, soit une perte de plus de 5 millions en quatorze ans. Quelles sont les causes d'un tel dépeuplement ? Elles ne tiennent pas à une hémorragie migratoire puisque le solde migratoire de la Russie est positif depuis 1974. Notons néanmoins que cet apport migratoire est limité, 107 432 en 2005 et 128 316 en 2006 , ce qui signifie un taux d'accroissement migratoire beaucoup plus faible que celui de l'Union…
Publié dans De par le monde
Écrit par
En savoir plus... 0
................... n'a rien d'étonnant. On semble avoir oublié dans quelles conditions est né cet État, en 1947, il y a tout juste 60 ans. À la fin de la Deuxième Guerre mondiale, les Britanniques ont compris que l'Inde voulait son indépendance. Mais dans quelles conditions ? Malgré toutes les difficultés que pouvait représenter la cohabitation dans l'Empire des Indes de 1857 (fin de la Guerre des Cipayes) à 1945, entre musulmans et hindouistes, la paix avait quasiment régné. Nombre de régions étaient toujours gérées par les souverains ancestraux et le vice-roi représentant la Couronne n'avait qu'un pouvoir limité. Il pouvait s'appuyer sur une administration remarquable, l'Indian Civil Service, dominé par les Britanniques mais ouvert aux Indiens, hindous et musulmans. Peu à peu se constitue une intelligentsia indienne formée au Royaume-Uni. C'est dans cette intelligentsia que va naître et se développer l'idée d'une autonomie puis de l'indépendance. Favorisés par les autorités…
Publié dans De par le monde
Écrit par
En savoir plus... 0
Il me semble que l'on ne peut comprendre les problèmes libanais sans les situer dans leur contexte historique. La première ébauche du Liban est née au XVI° siècle de notre ère par l'union des chrétiens et des druzes sous l'égide de l'émir Fahreddîn : les chrétiens comme les druzes n'ont pas toujours été fidèles à cette conception, gage de leur première autonomie ou indépendance. Sous l'empire ottoman, la province de Syrie comportait la Syrie actuelle, le Liban, la Palestine et la Jordanie. Dès 1920, les Syriens ont réclamé la reconstitution de la Syrie ottomane. Le clan alaouite, avec Hafez el Assad et son fils Bachar, est au pouvoir à Damas depuis 1974 : cette longévité politique est sans exemple à Damas depuis un millénaire. Les Alaouites sont un groupe issu du chiisme, sont aussi éloignés de l'orthodoxie sunnite que les Mormons du catholicisme. Pour se maintenir au pouvoir, dans un pays où…
Publié dans De par le monde
Écrit par
En savoir plus... 0

Adossée à des fondamentaux politiques avérés. Magistro, une tribune critique de bon sens, raisonnée et libre, d'information civique et politique.

Top Desktop version