Magistro Beta

Switch to desktop Register Login

De par le monde (470)

Soljénitsyne : hommage au dernier géant   au cœur de l'été, comme s'il avait voulu que son grand départ se fît dans la discrétion, loin du tam-tam médiatique qu'il a si souvent fustigé. Après Jean-Paul II, il est sans doute le dernier "géant" du XXème siècle à tirer sa révérence. Comme Jean-Paul II, il a été l'une des rares grandes "consciences" des décennies d'après-guerre, l'un et l'autre unissant l'Occident et l'Orient - les "deux poumons de l'Europe", comme aimait à le dire le pape polonais - dans une même vision de l'homme et de la vie, une vision profondément chrétienne en complète opposition avec les idéologies du siècle, qu'elle soit communiste ou consumériste-libérale. Contre ces idéologies, Soljénitsyne nous a définitivement vaccinés et c'est cela finalement qu'on ne lui a pas pardonné. Certes, le monde entier a rendu hommage au courage exceptionnel de l'homme qui s'est dressé contre la mécanique implacable du…
Publié dans De par le monde
Écrit par
En savoir plus... 0
(...) posent bien des problèmes à l'historien. On semble oublier tout d'abord que la Géorgie - telle qu'elle est définie en droit international - est un État artificiel lié à la politique colonialiste des Soviets dans les années 1920. On se méfie à Moscou de la Géorgie qui vient d(être occupée par les Britanniques et on adjoint au territoire de cette République l'Abkhazie, à majorité musulmane, et les Ossètes hostiles de tout temps aux Géorgiens, pour limiter les velléités indépendantistes du peuple géorgien. Après 1921, les Soviétiques cherchèrent à restructurer la région, créant d'abord une République fédérée de Transcaucasie avec Tbilissi pour capitale. En 1936,  Géorgie, Arménie et Azerbaïdjan deviennent chacune République fédérée. À la République fédérée de Géorgie, on rattache en 1931 l'Abkhazie et on lui confia une région autonome d'Ossétie du Sud peuplée d'Ossètes, adversaires traditionnels des Géorgiens, deux territoires qui, dès 1991, ont refusé l'intégration à la…
Publié dans De par le monde
Écrit par
En savoir plus... 0
L'insoutenable légèreté de l'occident (...) ... dans ses relations avec les petits pays d'Europe centrale et orientale. Dès l'entrée des troupes russes en Géorgie, les Etats-Unis, après avoir émis de vigoureuses protestations, ce qui ne coûte rien, ont fait savoir qu'ils excluaient une riposte proprement militaire dans le Caucase. Vu de Moscou, c'est là le plus important. Les "sanctions" qu'envisage de prendre l'Europe occidentale, si dépendante de la Russie pour ses approvisionnements énergétiques, ne sauraient, en tout état de cause, avoir qu'un caractère symbolique. De telles positions peuvent choquer. Elles ne devraient pas nous surprendre. Parmi les motifs qui poussèrent en son temps le général de Gaulle à construire une force de dissuasion indépendante, se trouvait sa conviction, maintes fois exprimée, qu'à partir du moment où l'URSS s'était dotée d'une force nucléaire, jamais les Etats-Unis ne risqueraient un affrontement direct avec une autre puissance nucléaire pour assurer la protection de l'Europe occidentale. C'est dans cette logique que Washington…
Publié dans De par le monde
Écrit par
En savoir plus... 0
Depuis deux ans, une série d'ouvrages publiés. chez nous est consacrée à la Russie depuis l'arrivée de Poutine au pouvoir. Nul ne peut se désintéresser d'un Etat qui couvre le 1/8ème des terres émergées, peuplé de 140 millions d'habitants, répartis en 160 nationalités ou groupes ethniques, parlant 110 langues, possédant d'immenses ressources naturelles, dont la plus importante forêt du monde. Notons immédiatement que 72% de la population est concentrée sur 23% du territoire, et que la Sibérie ne compte que 7 millions d'habitants. De plus, la Russie perd 700 000 habitants par an : les problèmes démographiques sont incontournables, qu'il s'agisse d'économie ou de défense ... D'emblée, disons qu'on ne peut rien comprendre à la situation actuelle sans revenir sur les traumatismes subis par les Russes depuis 1991 : - ils appartenaient à une super-puissance qui s'effondra en quelques mois ; - Boris Eltsine, voulant occidentaliser la Russie, l'a soumise à…
Publié dans De par le monde
Écrit par
En savoir plus... 0
Homoparentalité, sexes et idéologies (...) est très grave pour les enfants, mais elle est très grave aussi pour la société toute entière, en raison de deux idéologies pernicieuses pour la cohésion et l'harmonie sociales qui sous-tendent ce mouvement pro-homoparentalité : la théorie du "gender" et ce que l'on appelle aujourd'hui la "deep ecology", sorte d'écologie naturaliste venue d'Angleterre. La théorie du "gender" est très soutenue par la Commission Population de l'ONU et par le Parlement européen. Elle gagne énormément de terrain. Elle apparaît dans les années 70 aux USA avec la féministe Judith Butler ; ses livres ont été traduits en France en 2005. Pourquoi ce succès ? Parce que le féminisme, à bout de souffle, y trouve un second élan. La revendication de l'galité des sexes, de la parité, suppose une différence entre les sexes. Qui dit différence dit inégalité, qui dit inégalité dit soumission de la femme à l'homme, selon les…
Publié dans De par le monde
Écrit par
En savoir plus... 0
L'Union méditerranéenne doit être un projet de civilisation mais de l'Union pour la Méditerranée (UPM). Par-delà cette inflexion terminologique, que recèle cette nouvelle dénomination ? Un abandon de l'ambition française originelle ou un changement sémantique dans la continuité stratégique ? Une chose est certaine, ce projet géopolitique majeur n'est plus exclusif mais inclusif : il ne concerne plus uniquement les pays des rives nord et sud de la Méditerranée, mais l'ensemble des États du Sud ainsi que tous les membres de l'Union européenne. L'Allemagne a réussi à imposer ses exigences en phagocytant le projet initial, mais la France n'a pas pour autant perdu la face. Et pour cause : en dépit des rivalités de leadership entre une Allemagne tournée vers l'est et une France regardant vers le sud ; nonobstant le refus ou la réticence de certains pays arabes de s'associer à une union où Israël est géographiquement concerné, la…
Publié dans De par le monde
Écrit par
En savoir plus... 0
(...) un pape théologien pour la gouverner. Sans bruit et sans précipitation mais avec détermination, Benoît XVI accomplit un travail immense.  On en a une petite idée, lorsqu'on lit régulièrement ses interventions publiques toujours riches d'enseignements. Le mois dernier, il a prononcé une homélie magnifique le dimanche de la Trinité à Gênes où, partant des relations d'amour entre les trois Personnes divines, il a expliqué que l'homme était appelé à la communion : "L'homme ne se réalise pas dans une autonomie absolue, en ayant l'illusion d'être Dieu, mais, au contraire, en se reconnaissant en tant que fils, créature ouverte, tendue vers Dieu et vers ses frères, dans le visage desquels il retrouve l'image du Père commun. On voit bien que cette conception de Dieu et de l'homme se trouve à la base d'un modèle correspondant de communauté humaine, et donc de société. C'est un modèle qui existe avant toute réglementation législative, juridique,…
Publié dans De par le monde
Écrit par
En savoir plus... 0
Le Tibet, la Chine et les Jeux (...) Profitant de la proximité des Jeux olympiques de Pékin de 2008, les Tibétains ont manifesté pour attirer l'attention du monde sur leurs problèmes liés à la politique chinoise au Tibet. Le monde occidental s'est alors souvenu tout d'n coup qu'ntre la Chine et l'Inde existait un territoire de hauts plateaux autour de 4000 mètres d'altitude, peuplé de moines et de paysans, contrôlé par la Chine qui, chaque année, renforce sa présence et ses prétentions. Les médias, puis, à leur suite, les politiques se sont engouffrés dans cette affaire, sans penser aux conséquences et ont émis un certain nombre d'affirmations qui ne sont pas toujours exactes. On a, par exemple, oublié que le Tibet est, dès le Moyen Âge, sous contrôle chinois. Depuis 1241, les Mongols occupent la région que les Ming leur enlèvent au XVIème siècle ; depuis lors le Tibet est sous contrôle…
Publié dans De par le monde
Écrit par
En savoir plus... 0
(...) contre le Tibet a remis à l'ordre du jour le boycott des Jeux olympiques de Pékin. Fallait-il donc une telle violence pour que les belles âmes occidentales se souviennent que la Chine demeure un régime communiste avec des méthodes communistes ? L'exemple chinois montre que le libéralisme économique se marie fort bien avec toute la rigueur communiste et ne contribue que fort modérément à en adoucir les angles. Est-il temps, au reste, de s'inquiéter du sort du Tibet, illégalement occupé et persécuté depuis plus d'un demi-siècle, lorsque tous les pays occidentaux entretiennent de bonnes relations avec Pékin pour des raisons commerciales et favorisent de ce fait l'exploitation d'une main-d'oeuvre effroyablement maltraitée, ramenée au rang de bête ? C'est à ce niveau politique global que le problème doit être considéré et que le boycott devrait être envisagé. Faute de quoi, même en imaginant que nombre de pays occidentaux décident de boycotter…
Publié dans De par le monde
Écrit par
En savoir plus... 0

Adossée à des fondamentaux politiques avérés. Magistro, une tribune critique de bon sens, raisonnée et libre, d'information civique et politique.

Top Desktop version