Magistro Beta

Switch to desktop Register Login

De par le monde (503)

Turquie : Les kémalistes face à leurs contradictions (...) (site endommagé en 2013) l'opposition de gauche au gouvernement de Tayip Erdogan et son principal porte étendard le Parti Républicain du Peuple, apparaissent  à la traîne. Malgré une campagne vigoureuse sur les thèmes de l'unité nationale mis à mal par le processus d'adhésion à l'UE et de la laïcité menacée par les islamistes, le Parti crée par Atatürk en son temps, n'arrive pas à se défaire de son image élitiste pour mordre sur l'électorat populaire. En outre cette vieille gauche républicaine voit aujourd'hui ses dogmes nationalistes et laïques remis en cause en son sein même par l'émergence d'une nouvelle gauche qui considère paradoxalement à l'instar des islamistes de l'AKP, l'héritage kémaliste comme l'un des principaux obstacles à l'adhésion à l'UE et à toute modernisation de la société. "Le nationalisme est le ciment de la société turque, il en constitue la valeur fondamentale qui…
Publié dans De par le monde
Écrit par
En savoir plus... 0
Religion et politique à Madagascar (...) (site endommagé en 2013) la République de Madagascar, Marc Ravalomanana reçoit aujourd'hui l'investiture. Lorsqu'en décembre 2001, il s'était présenté pour la première fois devant les électeurs contre Didier Ratsiraka, il avait été fortement soutenu par les autorités chrétiennes du pays. Le Conseil des Eglises chrétiennes, où siègent ensemble l'archevêque de Antananarivo et les présidents des Eglises protestantes, réformée, luthérienne et anglicane, n'avaient pas ménagé sa peine pour orchestrer une campagne présidentielle, dans un genre finalement pas très éloigné des pratiques américaines - où il n'est pas rare de commencer une réunion politique par la prière ou l'invocation du nom de Dieu, ni non plus de voir et d'entendre évêques et pasteurs en habits ecclésiastiques exhorter les électeurs de la même façon qu'ils leurs prêchent, dans les églises, les homélies sur l'Evangile. Chrétiens d'Europe latine, nous sommes souvent étonnés de cette proximité (voire confusion) du…
Publié dans De par le monde
Écrit par
En savoir plus... 0
L'Eglise, pédagogue de la démocratie à Madagascar (...) (sit endommagé en 2013) aucune nouvelle aujourd'hui ! La presse internationale, et elle l'était déjà dès le début de la crise en janvier, est à court d'analyse, et commence visiblement à se lasser. S'il est vrai que les derniers évènements ont été mineurs au regard des violences passées (le fait, par exemple, sans conséquence et donc sans intérêt, que des partisans d'Andry Rajoelina aient manifesté, assis et silencieux, devant un ministère, durant 5 heures hier mercredi (19 février), ils sont précisément révélateurs de la grande confusion dans laquelle s'enlise maintenant le pays. Rumeurs et démentis circulent au sein du peuple malgache qui ne comprend pas toujours vers quoi tout cela le mène. Le Président Marc Ravalomanana et son opposant Andry Rajoelina sont l'un et l'autre fragilisés, non pas tant par les destitutions qu'ils se sont déclarés mutuellement, ni par l'inquiétude perplexe des…
Publié dans De par le monde
Écrit par
En savoir plus... 0
L'Eglise, arbitre à Madagascar (...) (site endommagé en 2013) depuis le 24 janvier, émaillée d'épisodes tragiques dont le peuple est la première victime, ne se résume pas au conflit qui oppose deux hommes pour le pouvoir. Marc Ravalomanana, président de la République, élu légitimement quoique avec difficulté, et son adversaire, qui prétend le destituer par la rue, le jeune maire de la capitale Antananarivo, Andry Rajoelina, ont beaucoup en commun. Ils sont l'un et l'autre ambitieux en affaires et en politique, et, jusqu'ici, les unes et l'autre leur ont réussi. A l'échelle de leur pays, ils sont à la tête de véritables empires industriels et ils assoient leur popularité autant sur leurs actions politiques et sociales dans leurs responsabilités, l'Etat ou la Ville, que sur le rayonnement de leurs affaires, l'agro-alimentaire pour le Président, l'impression numérique et la publicité pour le Maire. Ils ont aussi derrière eux des intérêts à…
Publié dans De par le monde
Écrit par
En savoir plus... 0
L'annonce a été confirmée : le Pape Benoit XVI se rendra en visite officielle à Jérusalem en mai prochain. Outre les enjeux que revêtirait immanquablement cette visite en toute autre période, le voyage du Pape permettra d'éradiquer le soupçon d'antisémitisme qui s'installait de nouveau avec l'affaire Williamson. Une occasion très forte est ainsi donnée de manifester au monde la définitive et universelle amitié judéo-chrétienne. Par les temps qui courent, l'Eglise catholique peut s'estimer à bon droit victime de la méfiance et de commentaires désabusés, comme ceux qui ont tôt fait d'amalgamer le discours négationniste du seul Williamson avec la pensée et les actes officiels du Vatican. Il a suffit de la malencontreuse simultanéité d'un acte longuement préparé, la levée d'excommunication des quatre évêques lefebvristes, et la diffusion des déclarations négationnistes de l'un d'entre eux, pour qu'émerge un jugement sans appel à l'encontre du catholicisme : rétrograde, autoritaire, antisémite, etc. Souvent,…
Publié dans De par le monde
Écrit par
En savoir plus... 0
Benoit XVI, un Pape en vérité Il y a parfois, dans les Eglises, des personnes qui commentent les décisions du Pape, ses intentions et ses buts inavoués. Dans certains salons parisiens, elles parlent à voix basse et à demi-mots, sur le ton assuré de ceux qui en savent plus que les autres et, pour un peu, nous feraient croire qu'elles étaient là, invisibles mais toutes ouïes, à observer dans l'ombre les conciliabules du Pape avec ses conseillers secrets. Il se chuchote donc, dans les milieux, comme disait Coluche, "où l'on s'autorise à penser", que Benoit XVI connaissait les déclarations négationnistes de l'évêque Williamson. Il aurait délibérément associé la levée d'excommunication des quatre évêques lefebvristes à l'image particulièrement mauvaise et honteuse que renvoie, de ce fait, le monde intégriste. Et ceci pour compromettre les fruits de la dite levée d'excommunication. L'interview aux inacceptables propos sur la Shoah date du 1er novembre ;…
Publié dans De par le monde
Écrit par
En savoir plus... 0
Si l'efficacité d'une action politique se mesure au bruit médiatique qu'elle provoque, la levée de l'excommunication du pape Benoît XVI a atteint son objectif.Il faut dire que le diable s'en est mêlé. Ce qui n’aurait dû n'être au départ qu'une affaire de sacristie a pris une toute autre dimension avec les propos absurdes  - et concomitants - de l'un des bénéficiaires de la miséricorde du pape, niant l'extermination des juifs par Hitler. On peut certes se demander ce qu'allait faire à ce moment là (1) sur une télévision suédoise un évêque anglais vivant en Argentine. Mais, manipulation ou pas, des propos scandaleux ont bien été tenus. Le confinement social, politique et intellectuel où vivent depuis de nombreuses années les traditionnalistes de la mouvance de Mgr Lefèvre a laissé prospérer de sombres fantasmes. Nul doute qu'en levant l'excommunication, le pape a voulu remettre dans les courants d'air la vieille tour gothique. Cela…
Publié dans De par le monde
Écrit par
En savoir plus... 0
Avec Rome, la fin d'une dissidence ? Magnifique symbole, la nouvelle est tombée en pleine semaine de prière pour l'unité des chrétiens : par un décret daté du 21 janvier 2009, la Congrégation pour les Évêques, sur ordre du pape, a levé les censures d'excommunication qui touchaient les quatre évêques de la Fraternité Saint-Pie X. La réaction spontanée à cette nouvelle est tout à la fois la joie et la surprise - voire pour certains de l'incompréhension. De la joie d'abord, car on ne peut que se réjouir de la levée d'une peine qui permet de favoriser le retour de catholiques dissidents à la pleine communion. Surprise, aussi, car aucun élément nouveau du côté des supérieurs de la Fraternité Saint-Pie X ne laissait présager un tel geste unilatéral du pape, ce qui explique l'incompréhension de certains qui jugent Benoît XVI trop généreux avec ces rebelles qui n’ont pas exprimé publiquement le moindre…
Publié dans De par le monde
Écrit par
En savoir plus... 0
Que peuvent bien penser les Français des évènements qui se déroulent à Madagascar depuis une quinzaine de jours ? Ce n'est pas Le Monde (10 février 2009, p.7) qui lui permettra de comprendre les dessous de cette affaire. Heureusement, Internet fonctionne encore là-bas et permet d'apprendre quels sont les ressorts de ce drame. Il y a deux camps, essentiellement à Tananarive (nom traditionnel en France, Antananarivo en malgache) : celui du Président Marc Ravalomanana, élu démocratiquement il y a deux ans, et celui du maire de Tananarive, Andry Rajoelina, qui s'est autoproclamé "président d'une haute autorité de transition" au début de février, et qui a nommé un "Premier ministre", Monja Roindefo. Ce que ne dit pas le quotidien du soir, c'est que Andry Rajoelina est un "sous-marin" de Didier Ratsiraka, l'ancien président malgache, qui espère revenir au pouvoir à l'occasion de ce coup d'état, et qui subventionne largement les opposants à Marc…
Publié dans De par le monde
Écrit par
En savoir plus... 0

Adossée à des fondamentaux politiques avérés. Magistro, une tribune critique de bon sens, raisonnée et libre, d'information civique et politique.

Top Desktop version