Magistro Beta

Switch to desktop Register Login

De par le monde (409)

L’hiver arabe, quelques réflexions   Pour trop de commentateurs aujourd’hui, les mondes arabe et musulman sont d’abord musulmans, sinon islamiques. Il n’en fut pas toujours ainsi, comme le rappelle Gilbert Achcar, essayiste libanais issu d’une famille chrétienne puis devenu marxiste, dans ses derniers livres (Morbid symptoms. Relapse in the arab Uprising & Marxisme, orientalisme, cosmopolitisme). Même si Achkar a tendance à confondre le monde musulman et le monde arabe, les arabophones et les Arabes, ses analyses sont souvent pertinentes. Rappelons que les Arabes sont minoritaires parmi les fidèles de l’Islam, où les gros bataillons sont fournis par l’Indonésie, le Pakistan et le Bangladesh. Par ailleurs, bien des Arabes ne sont pas musulmans…les Coptes, les Maronites,… etc.  Et si l’on parle arabe au Maghreb, c’est que les Berbères furent colonisés et acculturés par les conquérants arabes et turcs…   Il y eut dans les années 1950 de puissants partis communistes en Indonésie,…
Publié dans De par le monde
Écrit par
En savoir plus... 0
Kim Jong-un inquiète même la Chine   La singulière dictature dynastique nord-coréenne vient de faire reparler d’elle, grâce à un assassinat opéré à l’étranger, dont le scénario aurait fait les délices de feu le romancier d’espionnage Gérard de Villiers. Le lundi 13 février 2017, un voyageur coréen au physique passe-partout, faisant la queue à un comptoir de l’aéroport international de Kuala Lumpur (Malaisie), est soudain abordé par deux jeunes femmes, qui aspergent son visage, pour ensuite disparaître dans la foule. Le voyageur ne prendra jamais le vol qui devait le ramener à Macao. Car immédiatement il se plaint d’irritations au visage, est amené à l’infirmerie de l’aérogare, y est pris de convulsions, et meurt dans l’ambulance qui le conduit à l’hôpital. On découvre plus tard qu’il s’agit de Kim Jong-nam, le demi-frère de l’actuel leader nord-coréen Kim Jong-un. L’autopsie révèle qu’il a été empoisonné au VX, un liquide sans saveur ni odeur…
Publié dans De par le monde
Écrit par
En savoir plus... 0
Quel Etat stable, cohérent, paisible et viable peut s’établir de la Méditerranée au Jourdain ?   Réflexions inspirées par la Conférence internationale de Téhéran sur la Palestine des 21 et 22 février 2017. L’état d’Israël : un état de fait Nul n’est besoin d’être grand exégète du général de Gaulle pour savoir qu’il considérait comme une erreur la création en 1948 de l’état d’Israël, décidée à New-York après bien des difficultés et des hésitations par les grandes puissantes gagnantes de la guerre mondiale toute récente, fin 1947, création résultant des abominables persécutions que la barbarie nazie avait déployée contre les Juifs - et d’autres minorités considérées elles aussi comme inférieures et nuisibles. Mais cet état de fait regrettable à ses yeux devait être respecté puisque résultant d’une décision de l’ONU, seule instance internationale justifiée, même s’il l’appelait "le machin". "On pouvait se demander, en effet, et on se demandait même chez beaucoup…
Publié dans De par le monde
Écrit par
En savoir plus... 0
Guerre et paix en zone Asie et Pacifique                             Les 14/16 Février, les Singapouriens ont commémoré avec beaucoup de recueillement le 75ème anniversaire de la Chute de Singapour en 1942 face aux troupes japonaises. Selon Winston Churchill le jour le plus sombre de l'Empire britannique. Cet Eden colonial, ce grand port stratégique subit alors 44 mois d'une occupation d'une horreur absolue dans sa cruauté et sa violence. Les Américains se chargèrent (pas tout à fait tout seuls) d'anéantir les ambitions japonaises et de reconquérir le Pacifique, les deux bombes finales marquant à la fois la fin des hostilités et le début de la Guerre Froide. Après la reddition du Japon début août 1945, les Britanniques se précipitèrent à Singapour : il ne fallait surtout pas que les Américains y prennent pied ! Mais le redémarrage fut long et difficile, assorti de troubles sociaux et politiques. L'urgence était de remettre le port – source…
Publié dans De par le monde
Écrit par
En savoir plus... 0
Et maintenant nous pourrons à nouveau aimer l'Amérique !   Beaucoup sont depuis vingt-cinq ans très critiques de la politique étrangère des Etats-Unis menée sous l'égide de la pensée néoconservatrice. Ils se font en conséquence taxer régulièrement d'antiaméricanisme de manière aussi mécanique que les critiques du communisme se faisaient autrefois taxer d'antisoviétisme par Georges Marchais.   La doctrine néoconservatrice a inspiré aussi bien des démocrates comme Clinton, mari et femme, voire Obama, que des républicains comme Bush Jr. Nous n'incluons pas son père dans cette  série dans la mesure où la première guerre du Golfe (1990), à la différence de la seconde (2003) répondait à une agression réelle et, quoique déjà discutable, était conforme à la Charte des Nations-Unies. Les principes de cette doctrine : l'Amérique a un modèle de civilisation supérieur et la mission de l'imposer au reste du monde au besoin en changeant les régimes par la force.…
Publié dans De par le monde
Écrit par
En savoir plus... 0
Les difficultés d’une détente américano-russe   Tous les mois de février, depuis plus d’un demi-siècle, se tient, à Munich, une conférence sur la sécurité. Elle est à la stratégie internationale ce que le Forum de Davos est à l’économie mondialisée. La 53ème conférence (17-19 février 2017), a répondu à une question qui était sur toutes les lèvres : quel futur pour les relations russo-américaines ? Aujourd’hui se sont dissipées les illusions surgies à la faveur du résultat inattendu de l’élection du 45e président des États-Unis. Elles voyaient la constitution quasi instantanée d’un duopole stratégique américano-russe, au motif que Donald Trump avait exprimé de l’admiration pour Vladimir Poutine et réciproquement. Comme très souvent dans les relations internationales, les réalités ont eu raison des rêves. Et les intérêts nationaux l’ont emporté sur les affinités électives. Selon les vœux du président américain, Washington va explorer les voies d’une amélioration de ses relations avec Moscou. Mais…
Publié dans De par le monde
Écrit par
En savoir plus... 0
La Russie et Poutine revisités   Le 20 décembre 2016 à Moscou, les ministres des affaires étrangères de la Russie, de l’Iran et de la Turquie se sont réunis et ont réglé entre eux le problème syrien, en précisant "beaucoup de joueurs extérieurs ont essayé d’utiliser (le printemps arabe) à leur avantage, dans le but de changer le régime… avant une prise conscience … la priorité n’est pas le changement de régime mais la lutte contre le terrorisme.. ". On ne peut imaginer un pire camouflet envers les initiatives de l’ONU, des Etats-Unis, de la France : depuis cinq ans, nous avons tout faux, et nous avons gâché tous nos atouts. La Russie s’est fabriqué deux entités à sa solde en Géorgie, elle a absorbé la Crimée, elle se maintient en Transdnistrie et dans l’est de l’Ukraine, elle a réglé en sa faveur l’affaire syrienne avec les méthodes que Poutine avait employées…
Publié dans De par le monde
Écrit par
En savoir plus... 0
La nouvelle vision américaine du monde   "America first !" Que recouvre exactement ce slogan de la nouvelle Administration en place à Washington depuis le 20 janvier 2017 ? Quand il proclame cette devise, Donald J. Trump ne songe pas à une Amérique qui soit la première dans le monde, pour le dominer et le policer. C’est un président qui veut une Amérique qui soit forte sans être impériale. À la différence de son antéprédécesseur George W. Bush, Trump est très loin de l’idée néoconservatrice que son pays serait une nouvelle Jérusalem, à qui Dieu aurait confié la tâche de civiliser les autres nations du monde. À la différence de son prédécesseur Barack Obama, Trump se sent peu concerné par le destin des autres régions du monde, par le multilatéralisme ou par le sort des pays étrangers, quand bien même seraient-ils, comme la France, de vieux alliés de son pays. L’Amérique sera toujours…
Publié dans De par le monde
Écrit par
En savoir plus... 0
Du Wahabisme Intervention au cours du Colloque du CF2R sur le wahabisme du 18 janvier 2017 Introduction Je voudrais essayer d'expliquer comment une secte minoritaire et fanatique de l'islam s'est imposée dans une grande partie de la péninsule arabique par l’alliance entre la famille guerrière des Séoud et la prédication de retour aux sources de l’islam primitif du mystique Abdul Wahab, créant un état qui a pris le nom de son fondateur-seul exemple au monde-, en bénéficiant des soutiens stratégiques des Britanniques, puis des Américains qui les entérinèrent avec le Pacte de février 1945 signé sur le croiseur Quincy entre Roosevelt et Ibn Séoud, étendant son influence à toute la péninsule et même au-delà grâce à la richesse de son sous-sol. Aujourd’hui, désolant les fidèles sincères de l'islam qui voient leur religion diffamée par cette vision blasphématoire enjoignant tous les musulmans de tuer ceux qui n’y adhèrent pas, cette idéologie…
Publié dans De par le monde
Écrit par
En savoir plus... 0

Adossée à des fondamentaux politiques avérés. Magistro, une tribune critique de bon sens, raisonnée et libre, d'information civique et politique.

Top Desktop version