Magistro Beta

Switch to desktop Register Login

Du côté des élites (787)

Réforme des retraites : Pourquoi tout est à reprendre à zéro   Personne ne voit comment le gouvernement peut se tirer de cette réforme des retraites mal engagée. Personne ne comprend à quoi ont servi deux années et demie de pseudo concertation. Personne ne comprend de quoi il s'agit et ce qui est prioritaire. Plus on appelle des spécialistes, économistes de préférence pour nous expliquer, moins on comprend. Emmanuel MACRON a eu le mérite de s'attaquer à la question, mais même ses électeurs en ont assez. Reste un problème de compréhension devenu général. En politique, on ne sort de l'ambiguïté qu'à son détriment mais l’adage a ses limites et pour l'instant personne n'a l'air pressé d'en sortir. La seule solution ne serait-elle pas d'être capable de faire marche arrière, non pas pour "renoncer" mais pour tout reprendre à zéro ? "Le gouvernement ne cédera pas", nous expliquent "les initiés" (de…
Publié dans Du côté des élites
Écrit par
En savoir plus... 0
Le piège de l’immobilisme menace Macron   Courageux, Emmanuel MACRON ? Une chose est de rendre hommage à la vaillance des soldats qui donnent leur vie pour la France. Une autre est de laisser croire que cette témérité imprégnerait aussi sa présidence. Lundi, aux Invalides, le chef de l’État s’est impeccablement glissé dans son rôle de chef de la nation, martial et inspiré. Il a fait l’éloge que méritaient, en ces temps de doute sur l’avenir de la patrie, les treize militaires tués accidentellement au Mali lors d’une attaque contre l’ennemi islamiste. La France est remarquable quand elle résiste, seule, à la pression djihadiste au Sahel. "Mon adversaire, c’est l’islamisme !" va même jusqu’à déclarer désormais Christophe CASTANER, le ministre de l’Intérieur. Gérald DARMANIN, ministre de l’Action et des Comptes publics, renchérit dans le JDD, sur le dossier des retraites cette fois, en rappelant l’esprit du gouvernement : "Être courageux,…
Publié dans Du côté des élites
Écrit par
En savoir plus... 0
La faute de Christian JACOB   Il fut un temps pas si lointain où les partis politiques se refusaient, par principe, à exclure quiconque. Le souvenir des purges staliniennes au sein du Parti communiste était trop frais ; les communicants craignaient "l’effet d’image" auprès de médias qui dénonçaient le moindre acte de sectarisme partisan ; les chefs des mouvements politiques ne voulaient pas donner une auréole de "victime" à un rival ou même à un second couteau. Il semble que ce temps soit révolu. Chez LR en tout cas, on n’a plus peur de rien. La procédure d’exclusion engagée contre Erik TEGNER le prouve. Ce jeune militant a commis un seul crime, celui de faire activement campagne pour l’"union des droites". Il faut noter qu’il est en cela d’accord, selon tous les sondages, avec au moins 30 % des sympathisants LR. Faut-il eux aussi les exclure ? Ce parti ressemblait…
Publié dans Du côté des élites
Écrit par
En savoir plus... 0
Les intellectuels doivent-ils se rendre sur les plateaux de télévision ?   Sur LCI, mercredi soir (13 nov.), les téléspectateurs ont assisté à une étrange corrida : le lynchage et la mise à mort d’un académicien, Alain Finkielkraut. Ce dernier a voulu défendre Roman Polanski. Cette attitude est tout à son honneur car dans une société démocratique, chaque homme mis en cause a droit à un avocat quelle que soit la nature des actes qui lui sont reprochés. Le piège était tendu. Violemment agressé par une militante féministe à titre personnel, AF s’est mis en colère. En réaction, il a prononcé des paroles sur le viol ("bien sûr, je viole ma femme tous les soirs !") dont l’intention ironique et caricaturale ne pouvait pas faire le moindre doute. AF fait aujourd’hui, l’objet d’une campagne haineuse et inquisitrice, de la pire espèce, visant à le traîner devant les tribunaux et l’interdire d’antenne…
Publié dans Du côté des élites
Écrit par
En savoir plus... 0
La France bien seule face au défi sahélien   Treize de nos soldats viennent de périr au Nord-Mali. Ajoutant ainsi leurs noms à une liste déjà longue. La France, qui est intervenue dans ce pays en 2013 et 2014 (lors de l’opération Serval), a sauvé alors le Mali de l’occupation et de la domination islamiste. Cette opération militaire fut un succès.   Mais elle avorta au plan politique. En effet, au lieu de profiter de cette guerre éclair réussie, portée par la faveur des populations maliennes, la France – ex-puissance coloniale et, de ce fait, engagée par une responsabilité morale et politique très forte vis-à-vis de ce pays comme de ses voisins – aurait dû peser de tout son poids pour donner suite aux revendications légitimes des populations "à peau blanche" du nord (Touarègues et Arabes) afin que leur soit consentie l’autonomie si chèrement revendiquée et indispensable, pour endiguer les…
Publié dans Du côté des élites
Écrit par
En savoir plus... 0
L’urgence est de réparer la France abîmée   Il ne s’agit pas de "transformer" la France, comme l’a répété dimanche le premier ministre, en écho à Emmanuel MACRON. Cette ambition est du registre de la prestidigitation. En revanche, oui, il faut réparer la France. Cela fait trente ans et plus que la nation est maltraitée par ses dirigeants, de droite comme de gauche. Tous se sont convertis, pour faire modernes, à la nouvelle religion des droits de l’homme. Au nom de la non-discrimination et de l’amour de l’Autre, le dogme invite les Occidentaux à s’effacer au profit de remplaçants n’ayant pas l’intention d’imiter des hôtes si benêts. Comme le remarque le professeur Jean-Louis HAROUEL, qui alerte depuis longtemps sur cette nouvelle idéologie humanitariste (1) : "La très vertueuse religion séculière des droits de l’homme trace aux Européens le devoir de disparaître en souriant pour faire place à d’autres peuples et…
Publié dans Du côté des élites
Écrit par
En savoir plus... 0
Carlos GHOSN "prisonnier de guerre" économique   Le Mouvement patronal ETHIC (Entreprises de taille Humaine Indépendantes et de Croissance) salue la tribune des députés à l’initiative de Christian JACOB et de Bruno RETAILLEAU qui demandent à l’exécutif de faire rapatrier Carlos GHOSN afin qu’il soit jugé en France. Les entrepreneurs d’ETHIC estiment en effet que Carlos GHOSN, présumé innocent avant d’être (ou non) jugé coupable, reçoit au Japon un traitement inadmissible au regard de la justice française, pour ne pas dire européenne. Une forme déguisée d’incarcération peu soucieuse de ce que nous considérons en France comme relevant des Droits de l’Homme. En effet tout citoyen français est en droit d’attendre de l’État qu’il agisse pour que les pays censés être nos plus grands partenaires économiques garantissent un niveau de respect des droits humains équivalent au nôtre. A quoi servent les conventions internationales ? Est-ce parce que c’est un "grand patron"…
Publié dans Du côté des élites
Écrit par
En savoir plus... 0
Les bases de l’économie sont bafouées dans un silence général   L’économie n’est que l’étude des rapports entre la production, la richesse et la monnaie. Elle ne peut être crédible qu’en étudiant globalement les trois y compris leur interaction. Et pour ce faire il faut d’abord comprendre précisément ce qu’est chacun des trois pieds de l’économie avant d’étudier leurs relations. Il ne faut pas se contenter de définitions vagues, de fausses évidences et de soumissions sécurisantes à de prétendus sachants. Si les détails peuvent être délicats, l’épine dorsale de l’économie est à la portée de tous et d’une simplicité biblique. Seuls les montages que l’on fait partout pour faire tenir un système impossible sont évidemment complexes. Une production est une fabrication de produit, que ce soit un pain, un fruit, un dessin d’enfant, une bouse de vache, un soin, une voiture, un résidu nucléaire ou une machine. C’est quelque chose…
Publié dans Du côté des élites
Écrit par
En savoir plus... 0
Quand Voltaire s’efface devant Mahomet et les Lumières devant la Soumission   On s’émeut. On se scandalise. On s’invective. L’étoile jaune avec l’inscription "Muslim" collée sur la veste d’enfants fait parler d’elle. C’était le but recherché. La manifestation contre l’islamophobie avait pour objectif de faire du musulman d’aujourd’hui l’équivalent du juif d’hier. Stigmatisé, ostracisé, persécuté par le "racisme d’État" de Vichy hier, de Paris aujourd’hui. Les protestations et les émois ne serviront à rien et ne feront que conforter les convaincus. Les minables justifications d’Esther BENBASSA, la sénatrice verte qui pose, hilare, à côté d’une de ces enfants, ressemblent à un pied de nez, voire à un bras d’honneur à ses détracteurs. Les Frères musulmans à la manœuvre tiennent là leur arme principale : la victimisation et la diabolisation de l’État français associé à Vichy et, par-delà, au régime nazi. Ils ne vont pas la lâcher.   Cette arme, ils…
Publié dans Du côté des élites
Écrit par
En savoir plus... 0

Adossée à des fondamentaux politiques avérés. Magistro, une tribune critique de bon sens, raisonnée et libre, d'information civique et politique.

Top Desktop version