Magistro Beta

Switch to desktop Register Login

Fanatisme racial

  • Écrit par 
  • Taille de police Réduire la taille de la police Réduire la taille de la police Augmenter la taille de police Augmenter la taille de police
  • Imprimer
  • E-mail
Évaluer cet élément
(0 Votes)

"Aujourd’hui, la question du racisme ne se pose plus dans les mêmes termes qu’hier. Il s’agit moins d’un racisme d’en bas, populaire, et davantage d’un racisme d’en haut, d’Etat. Par exemple, Brice Hortefeux, alors ministre, a été condamné pour injure raciale [avant d’être relaxé en appel]. Ce n’est pas un problème individuel : la politique actuelle entraîne une 'racialisation' de la France, en opposant à l’immigration une identité nationale blanche … L’anti-racisme ne doit plus seulement combattre le racisme idéologique, mais aussi les discriminations systémiques, qui dépassent les intentions et les idéologies. Prenons deux exemples : les journalistes et les universitaires. Dans les deux cas, presque tout le monde est anti-raciste, mais tout le monde ou presque est blanc."

Ces propos sont repris d’une interview d’un sociologue réputé, spécialiste de l’immigration, au journal 20 minutes, distribué chaque matin à l’entrée du métro et du RER. Le thème du racisme d’Etat" y revient comme un leitmotiv mille fois rabâché. La France accueille chaque année environ 180 000 migrants, elle reçoit en outre 50 000 demandeurs d’asile (deuxième pays d’asile au monde), elle accorde sa nationalité à 150 000 étrangers résidents, elle offre, même aux clandestins qui n’ont pas le droit de séjourner sur son territoire, la gratuité des soins, l’hébergement, la scolarisation des enfants. Et malgré cela, la France est à leurs yeux un Etat raciste ! Dans cette interview, tous les ingrédients du fanatisme sont réunis. Le mensonge : jamais, à aucun moment, un représentant du pouvoir actuel n’a parlé "d’identité blanche". La manipulation, l’imposture grossière concernant Brice Hortefeux, qui a tout simplement été relaxé en appel. Le lavage de cerveau : sous une caution "scientifique", le pamphlet est distribué à des centaines de milliers de jeunes et présenté comme porteur d’une vérité unilatérale. Un contenu imprégné de haine raciale, à travers l’accusation porté au blanc" d’accaparer les postes dans le journalisme et l’université, accusation lamentable qui rappelle d’effroyables souvenirs. Mais que cherchent-ils donc, que veulent-ils ces nouveaux fanatiques ? Provoquer une guerre civile ?
http://maximetandonnet.wordpress.com/

TANDONNET Maxime

Né le 7 octobre 1958
Marié – 3 enfants



Haut fonctionnaire


Institut d’études politiques de Bordeaux (1976-1979)
Université de Californie Santa Barbara (1980-1981)
Ecole nationale d’administration (1990-1992)

 

Conseiller pour les affaires intérieures et l’immigration
     au cabinet du Président de la République (2007-2011)
Conseiller technique 
     au cabinet du ministre d'Etat, ministre de l'Intérieur, chargé de l'immigration (2005-2007) 
Inspecteur général de l’administration au ministère de l’Intérieur (2000-2005)
Chargé de mission pour les questions européennes et internationales
     à la délégation aux affaires internationales du ministère de l’Intérieur (1996-2000)
Postes préfectoraux (1992-1995)
     * Directeur de cabinet du préfet d’Indre et Loire (1992-1993)
     * Directeur de cabinet du préfet des Yvelines (1993-1994)
     * Sous-préfet de Saint-Jean-de-Maurienne (1994-1995)
Secrétaire des affaires étrangères (1983-1989)
     * Premier secrétaire à l’ambassade de France au Soudan (1983-1985)
     * Rédacteur à l’administration centrale du ministère des affaires étrangères (1986-1989)

Chargé d’un enseignement sur les questions européennes à l’ENA (2001 à 2004)
Membre du jury du concours de recrutement d’attaché principal 
     de la ville de Paris de 2001 à 2004 (présidence du jury en 2004).

Ouvrages
L’Europe face à l’immigration (2001)
Immigration, la nouvelle vague (2003)
L’Année politique – Union européenne – Editions Tendances et Evènements en 2001, 2002, 2003, 2004
Immigration, sortir du chaos (2006) 
     Prix Lucien Dupont de l’Académie des sciences morales et politiques 2007
Géopolitique des migrations – la crise des frontières – Ellipses (2007)
1940, un autre 11 novembre – Tallandier (2009)
La France Libre (ouvrage collectif) – collection bouquins Robert Laffont 2010

Au coeur du Volcan (2014)

Adossée à des fondamentaux politiques avérés. Magistro, une tribune critique de bon sens, raisonnée et libre, d'information civique et politique.

Top Desktop version