Magistro Beta

Switch to desktop Register Login

Du côté des élites (610)

De façon encore discrète et polie, mais avec une charge croissante d’ironie, les politiques s’avisent de renvoyer dans leurs cordes des "journalistes" indûment sanctuarisés par la fiction de leur neutralité. Jusqu’alors, seul Le Pen, eu égard à sa diabolisation, osait prendre de front ces agents d’influence déguisés tantôt en "experts", tantôt en "observateurs" et dont tout Paris connaît les sympathies partisanes. Plus récemment, Bayrou ouvrit avec d’infinies précautions la boîte de Pandore et Sarkozy, avec de moindres précautions, a fini par lancer quelques Scud dans le sillage de son apostrophe à Joffrin, lors d’une conférence de presse à l’Élysée au début de son quinquennat. Laurent Joffrin, personnalité au demeurant fort estimable, illustre à merveille l’équivoque de ces "journalistes" du sérail parisianiste au service militant d’une idéologie. C’est son droit, mais dans un débat avec un politique, il doit être perçu et traité comme tel, et non "respecté" comme s’il incarnait…
Publié dans Du côté des élites
Écrit par
En savoir plus... 0
Lorsque l’on évoque la "propagande", on pense presque aussitôt au régime nazi ou au Soviet suprême. On ne voit pas, ou on ne veut pas voir, que depuis plus de trente ans nous sommes soumis à un régime médiatique qui relève de la propagande. Dans ces conditions, parmi les Français qui iront voter s’en trouveront beaucoup qui ne pensent plus par eux-mêmes. Ils sont prisonniers de la pensée unique qui a tout fait pour détruire l’héritage français. Ils ont perdu leur liberté de pensée et de jugement. Voici ce que j’écrivais dans mon dernier ouvrage, Immigration, intégration: le langage de vérité :" Ces médias qui entravent le fonctionnement de la démocratie Même si Internet prend une ampleur croissante dans l’information des citoyens, les médias traditionnels demeurent (encore) les véritables faiseurs de rois. En s’appliquant à sélectionner très soigneusement les idées, les personnes et les personnalités qu’ils souhaitent voir promues, les médias…
Publié dans Du côté des élites
Écrit par
En savoir plus... 0
Jeudi, à Sciences Po, la candidate des Verts s’est livrée à une attaque en règle contre notre laïcité, au travers de la question du voile : "Éva Joly, candidate d’Europe Écologie-Les Verts à la présidentielle, a estimé jeudi au cours d’un forum organisé par le magazine 'Elle' à Sciences Po qu' “on ne doit pas mettre la laïcité partout". "On peut mettre (la laïcité) dans tout ce qui est services publics, à l’école, on vient de la mettre pour les sorties en car, mais personnellement j’ai le souci de l’intégration de ces femmes, je trouve que c’est une double peine", a affirmé Mme Joly, interrogée sur une proposition de loi controversée déposée au Sénat, qui prétend appliquer le principe de laïcité aux assistantes maternelles accueillant des enfants à domicile, et sur l’affaire de la crèche Baby Loup." Ça ne fera de mal à personne, et notamment pas aux verts ni à…
Publié dans Du côté des élites
Écrit par
En savoir plus... 0
Amusant accrochage, l’autre samedi à On n’est pas couché, entre Audrey Pulvar et un humoriste répondant au nom de "comte de Bouderbala", alias Sami Ameziane. Dame Pulvar a cru débusquer, dans le spectacle de l’intéressé, un sketch "stigmatisant les Roms" qu’elle ne saurait laisser passer. Entendez-la bien : Audrey n’a rien contre l’humour a priori ; mais en l’espèce, le "manque de bienveillance" manifesté par ce comte-là envers les Roms passe les bornes qui séparent le rire de bon aloi de la gaudriole "nauséabonde". Face à ce réquisitoire, l’ami Sami reste scotché. De fait, la situation est piquante : lui, le comique "issu de la diversité", fils d’Algériens élevé en Seine-Saint-Denis, se voit taxer de discrimination raciale, et par qui ? Une journaliste en vue, issue de la meilleure bourgeoisie martiniquaise, qui a moins souffert du racisme dans toute sa vie que, depuis deux ans, de sa fréquentation d’un homme…
Publié dans Du côté des élites
Écrit par
En savoir plus... 0
Une grève des contrôleurs aériens m’a valu récemment de poireauter une demi-journée à Orly, dans une salle d’embarquement, puis dans un avion immobilisé. Pourquoi ce "mouvement social", formule de rigueur pour qualifier le dommage occasionné à des milliers de pékins par les meneurs d’une corporation ?Les aiguilleurs du ciel veulent sans doute gagner plus, ou travailler moins. On croit pourtant savoir que leur sort est nettement plus enviable que celui d’un smicard. Certes, la grève est un droit. Mais en France, elle s’apparente à une liturgie récurrente : quiconque prend l’avion ou le train joue son temps à la roulette russe. Les victimes des "mouvements sociaux" s’arment généralement d’une patience empreinte de fatalisme. Autour de moi, à Orly, le commentaire le plus fréquent définissait notre pays comme étant en voie avancée de sous-développement. Ou de délabrement moral. Un poujadisme plus gouailleur qu’acrimonieux vilipendait pêle-mêle les politiques et les syndicats. Dois-je…
Publié dans Du côté des élites
Écrit par
En savoir plus... 0
Grosse indignation : Total pourrait être disculpé pour le naufrage de l’Erika en 1999 et la marée noire qui s’en est suivie.Beaucoup de marins qui sont très attachés à la liberté de navigation ne comprenaient pas ce que l’on pouvait reprocher à la compagnie pétrolière : Total avait affrété un cargo admis à naviguer par une société de certification reconnue que pouvait-il faire de plus ?Maintenant on constate que le naufrage a eu lieu à l’extérieur des eaux territoriales et qu’en raison de la convention de Montego bay que la France a signée, c’est à l’état du pavillon en l’occurrence Malte qu’il revient de juger l’affaire.La France a signé, il n’y a plus qu’à appliquer, c’est le droit international.Ce qui est remarquable dans cette affaire c’est la hargne dont fait l’objet Total parce que, major pétrolière française, elle fait des profits. Les Français n’aiment pas leurs industries surtout quand elles réussissent.Eva Joly qui…
Publié dans Du côté des élites
Écrit par
En savoir plus... 0
La campagne présidentielle se focalise depuis quelques jours sur les modalités de passage du permis de conduire. Phénomène étrange: une élection présidentielle sert à tracer les grandes orientations du pays pour cinq ans. Or, l’organisation de cette épreuve relève du détail, du pouvoir d’exécution, et non de la définition d’une politique. Cette évolution n’est pas anodine: figurant parmi les promesses présidentielles, une telle annonce supposera par la suite une implication directe du chef de l’Etat qui devra assumer la responsabilité de sa mise en oeuvre. Dès lors, on prépare une omni présidence avec un chef de l’Etat tenté de qui s’occuper des détails et un Premier ministre auquel il ne restera surtout qu’à se soucier de son image, source de déséquilibre dans le fonctionnement des institutions en exposant le Président à tous les mauvais coups et aléas de l’actualité. Mais ce phénomène est aussi le reflet d’une évolution profonde. Il souligne une fois de plus…
Publié dans Du côté des élites
Écrit par
En savoir plus... 0
Exterminer les juifs. Finir le travail d'Hitler. Tuer les mauvais musulmans. Eradiquer les homosexuels. Vendre de la drogue au bénéfice de l'islam. Battre sa femme sans laisser de traces. Ils n'y allaient pas de main morte, "nos" prédicateurs islamiques. Doublement étrangers, à notre nationalité et à nos mœurs, ils reprennent manu militari l'avion vers leur pays d'origine. Ils payent bien sûr pour la randonnée mortelle de Mohammed Merah. Ils payent aussi pour la campagne présidentielle. Personne n'est dupe. Depuis des années, ils endoctrinaient , enrégimentaient des cohortes de jeunes Français musulmans, dans les mosquées et les prisons. Les poussaient à se séparer des autres Français "mécréants". A les vomir. Les voler. Les tuer. Dans l'impunité totale. Ou presque. Surveillés, observés, mais tolérés. Pourquoi viens-tu si tard ? Nicolas Sarkozy ne pourra pas échapper à cette question. Ceux qui la posent sont souvent mal placés car – antiracistes patentés – ils…
Publié dans Du côté des élites
Écrit par
En savoir plus... 0
Le classement des lycées publics et privés de France pour ce qui est des résultats au bac en 2011 vient de paraître. Ce classement est basé sur la "valeur ajoutée" par rapport au "taux de réussite attendu", cette valeur ajoutée pouvant être positive ou négative.Le taux de réussite attendu est calculé en fonction de plusieurs critères : l'âge, le sexe, les résultats au collège et l'origine sociale des élèves. La composition sociodémographique de chaque lycée est aussi prise en compte.Ce classement permet de constater que les lycées privés affichent globalement de bien meilleurs résultats que les lycées publics.Plutôt que de s’interroger sur les raisons de cette différence, autonomie, meilleur suivi des élèves, les syndicats d’enseignement jugent les critères vieillots et souhaitent en rajouter un sur le bien-être des lycéens. Serait-ce le retour à l’abbaye de Thélème ?Ceci n’a bien entendu aucun rapport mais on constate actuellement une pénurie d’œufs en Europe, pénurie due…
Publié dans Du côté des élites
Écrit par
En savoir plus... 0

Adossée à des fondamentaux politiques avérés. Magistro, une tribune critique de bon sens, raisonnée et libre, d'information civique et politique.

Top Desktop version