Magistro Beta

Switch to desktop Register Login

Du côté des élites (796)

La dérive que dénonce Elisabeth Levy a un nom : l’idéologie Intitulé La gauche contre le réel, le dernier essai d’Elisabeth Lévy pourrait laisser penser qu’il est question de la gauche politique, celle qui vient de gagner l’élection présidentielle, confrontée aux réalités économiques, vieux sujet de polémique, selon nous obsolète, sauf pour quelques sous-ministres UMP à la rhétorique attardée. Non, la gauche dont il est question est la gauche médiatique, d’ailleurs en large symbiose avec le partis socialiste, dont elle a favorisé le succès et le réel, c’est tout simplement le peuple français. Il s’agit, on l’aura deviné, d’un ouvrage de combat. Fille de feu, ferrailleuse infatigable, écrit, comme elle parle, pour se battre, en défense mais aussi, en contre-attaque. Ecrit de passion, mais aussi, quoi qu’on pense, de compassion. Pas d’abord pour elle-même contrairement à ce que prétendent ses censeurs, ni pour ceux qu’elle  défend, non sans imprudence, les Zemmour,…
Publié dans Du côté des élites
Écrit par
En savoir plus... 0
Au Grand Palais, passé le salon d’honneur, au pied des escaliers, un saisissement : une dizaine de Manessier dressent leurs verrières abstraites. D’immenses toiles, reparties sur deux salles qui ont l’air, soudain, de chœurs d’église. De la très grande peinture. Plus loin un portrait, un dessin spectaculaire de Hucleux, récemment disparu, impose lui aussi l’Art avec majuscule, celui qui avait à dire et possédait un savoir-faire. Mais qui a parlé, dans la presse, de ces morceaux de choix ? C’est bien le problème, il y a encore de la bonne peinture à la FIAC mais c’est l’exception et celle-ci relève plutôt de l’Art moderne et quand bien même, Viera Da Silva, Kirchner ou Brauner n‘intéressent pas une presse à sensations. Mais ils jouent le rôle indispensable des arbres qui cachent la forêt de l’art financier. Les Desgrandchamps (et le Garouste) étaient poussifs et ce n’est pas la peau de girafe qu’Etienne Chambaud…
Publié dans Du côté des élites
Écrit par
En savoir plus... 0
A propos de la sémantique, on trouve sur Wikipedia les éléments suivants : "Le signifié désigne la représentation mentale d’une chose… La langue n’est pas un répertoire de mots qui reflèteraient des choses ou des concepts préexistants en y apposant des étiquettes. Si c’était le cas, les mots d’une langue auraient toujours leur correspondant exact dans une autre. Cette observation conduit Ferdinand de Saussure, linguistique suisse, à distinguer signification et valeur : "mouton" et "sheep" ont le même sens, mais non la même valeur puisque l’anglais pour sa part distingue "sheep", l’animal, de sa viande "mutton". A propos du mariage homosexuel, on peut déduire de cette définition deux choses. La première, c’est qu’il va être demandé au législateur de modifier la représentation mentale du mariage, ce qui dans le contexte de nos traditions laïques et religieuses n’est pas moins qu’une révolution il s’agit de donner un sacré coup de hache au code civil.…
Publié dans Du côté des élites
Écrit par
En savoir plus... 0
Mais qu’est ce qui peut pousser nos gouvernants à monter une telle mayonnaise avec le réseau djihadiste de Strasbourg et de Cannes constitué à l’évidence d’une bande de paumés qui avaient cru trouver dans l’islam de quoi remplir la vacuité totale de leur existence. Il s'agit du "démantèlement d'un groupe terroriste qui est probablement le plus dangereux mis au jour depuis 1996 en France", a souligné M. Molins, procureur de la République de Paris, lors d'une conférence de presse en ayant l’air d’y croire. "Une attaque terroriste dans notre pays a pu être évitée", a-t-il dit sans rire. Commençons par l’attentat de Sarcelles contre une épicerie Kasher. Il s’agissait peut être d’une grenade yougoslave mais une grenade d’exercice où l’explosif est remplacé par du plâtre. Seul subsiste le détonateur. Une telle grenade n’a jamais fait de mal à personne sauf si l’on reçoit la cuiller dans la figure ce qui…
Publié dans Du côté des élites
Écrit par
En savoir plus... 0
Le gouvernement veut maintenant "fabriquer" des enfants sans père, ou sans mère ! Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a confirmé, le 10 octobre 2012, qu’un texte organisant "l'ouverture du droit au mariage de personnes de même sexe et, par voie de conséquence, de l'adoption aux couples mariés de même sexe" sera présenté en conseil des ministres le 31 octobre. Il s’est déjà dit prêt à travailler sur un texte "complémentaire" abordant la procréation médicalement assistée pour couples homosexuels, ou encore l’adoption par les couples non mariés. Pour le Collectif pour l’enfant, il est évident que le mariage et l’adoption, en introduisant la possibilité même d’époux et de parents de même sexe, risque fort d’ouvrir la voie à l’assistance médicale à la procréation, c'est-à-dire l’insémination artificielle pour les couples de femmes et la gestation pour autrui pour les couples d’hommes. Cette perspective démontre que les promoteurs du projet se soucient avant tout de la revendication des…
Publié dans Du côté des élites
Écrit par
En savoir plus... 0
Mariage pour tous. Vote pour tous. Le quinquennat socialiste ressemble de plus en plus à une publicité pour une grande surface. Le bonheur pour tous. Pas de différence entre hétérosexuels et homosexuels ; pas de distinction entre Français et étrangers. Le pouvoir confond allègrement égalité et indifférenciation. Le principe égalitaire s'est transformé en machine à fabriquer du même. De force. A l'Elysée, Hollande joue des questions sociétales pour faire oublier ses choix économiques. Il pousse les feux du mariage homosexuel ; mais freine des quatre fers sur le vote des étrangers. Les élus socialistes le harcèlent. L'immigration est depuis trente ans un symbole commode pour montrer qu'on est resté de gauche après que les socialistes se sont soumis au capitalisme au nom de l'Europe. Les élus du PS craignent les municipales de 2014. La rigueur, même hollandaise, fait toujours fuir les électeurs. Il en faut donc de nouveaux. Vive les…
Publié dans Du côté des élites
Écrit par
En savoir plus... 0
Le président vient de se prononcer à Dakar pour une "réparation" du crime que fut l’esclavage.  Ce mea culpa d’un chef de l’Etat français me paraît discutable dans la mesure où l’esclavage se confond avec l’histoire de l’humanité et non pas l’histoire de France, comme le montre un expert de ce sujet :"L’esclavage est une période de l’histoire universelle qui a affecté tous les continents, simultanément parfois, ou en succession. Sa "genèse" est la somme de tout ce qui est advenu pendant un temps indéterminé dans divers lieux. La traite africaine des esclaves vers le Maghreb, puis en Europe, qui est à l’origine de l’esclavage en Afrique noire, n’a fait que prendre la relève des traites qui duraient depuis des siècles en Asie, sur le continent européen et autour de la Méditerranée. Les Slaves ont fourni leur contingent de "slaves", les Esclavons, d’esclaves, nos ancêtres les Gaulois vendaient régulièrement leurs captifs…
Publié dans Du côté des élites
Écrit par
En savoir plus... 0
Excellent numéro du duo Zemmour-Naulleau, dans l’émission éponyme de l’autre vendredi. Tout était dans le casting, idéal pour stimuler leurs verves croisées. Au menu en entrée, Jean-Vincent Placé, l’Edgar Faure des Verts, capable de vous justifier sans ciller, sinon sans sourire, toutes les palinodies de son parti. La dernière vaut son pesant d’OGM : voter contre le pacte budgétaire européen porté par le premier ministre tout en restant dans son gouvernement, il faut le faire. "Vous voulez profiter à la fois des ors de la République et du confort de l’opposition", résume Naulleau ; et Zemmour d’ironiser : "Vous avez inventé la participation sans soutien !" Comme plat de résistance, ils nous livrent sur leur plateau deux des signataires d’une tribune qui a fait grand bruit : l’appel aux “jeunes de France” sobrement intitulé "Barrez-vous !" La France, expliquent l’homme d’affaires Félix Marquardt et le rappeur Mokless, est une "gérontocratie…
Publié dans Du côté des élites
Écrit par
En savoir plus... 0
La gangrène de la corruption, qui s’est installée au cœur de la police marseillaise, doit évidemment être traitée avec intransigeance par les pouvoirs publics et la police elle-même. Mais la gangrène de l’islamisme, qui s’infiltre au cœur de la communauté musulmane française, exige une même riposte de la part de l’Etat et des autorités religieuses. Est-ce le cas ? Le démantèlement, ce week-end à Paris, Torcy, Strasbourg et Cannes, d’une cellule djihadiste qui projetait des attentats anti-juifs oblige à une prise de conscience de la montée de l’islam radical et à la mobilisation des musulmans. Or ce n’est pas ce qui s’observe. Le refus d’analyser les dérives antisémites dans les cités est une commodité qui habite de nombreux observateurs. Le journaliste du Nouvel Observateur, Renaud Dély, sort un livre sur "La droite brune" (Flammarion) sans rien voir du nouveau fascisme qui, dans les ghettos, instille la haine des Juifs et…
Publié dans Du côté des élites
Écrit par
En savoir plus... 0

Adossée à des fondamentaux politiques avérés. Magistro, une tribune critique de bon sens, raisonnée et libre, d'information civique et politique.

Top Desktop version