Magistro Beta

Switch to desktop Register Login

Du Livre blanc, ... ?

  • Écrit par 
  • Taille de police Réduire la taille de la police Réduire la taille de la police Augmenter la taille de police Augmenter la taille de police
  • Imprimer
  • E-mail
Évaluer cet élément
(0 Votes)

 Du Livre blanc, lucidité ou dérapage ?
 

Le 14 mai dernier dans la rubrique "débats" du quotidien le Monde, dans un article intitulé "menace sur notre capacité militaire" le général de corps d'armée  (2ème  section) Thomann fait part de ses inquiétudes à quelques jours de la sortie du livre Blanc sur la sécurité et la Défense. Il dénonce notamment les propositions de réduction des forces terrestres et estime que les conséquences d'une telle politique ne "pourrait que conduire à une révision à la baisse de l'ambition de la France de participer à la gestion des affaires du monde".

Sur le site internet du Point le 15 mai, M. Guisnel apporte la contradiction sous le titre "Armée de terre : gare aux dérapages ! ". Dans cet article, il s'en prend à la vision corporatiste du Général Thomann prétendant que "l'Armée de terre ne sortira pas consolidée d'arguties aussi maladroites".
J'encourage nos lecteurs à lire avec attention ces deux articles car l'enjeu n'est pas seulement de savoir si les propos du Général Thomann sont contre-productifs ou si ceux de M. Guisnel traduisent une approche interarmées plus réaliste. Le véritable enjeu est bien de savoir si demain la France, notre pays, aura l'outil militaire c'est à dire les forces terrestres, maritimes et aériennes qui lui permettront d'affronter "ses obligations internationales"  (selon M. Guisnel) et "préserver son influence dans la conduite des relations internationales" (selon le général Thomann).

THONIER  Jean-Paul

Né le 25 mars 1952
Marié – 2 enfants

Officier, général de corps d'armée


Engagé volontaire au titre de l’Infanterie et des Troupes de Marine
l'Ecole Nationale des Sous-Officiers d'Active de Saint-Maixent - 45ème promotion
Ecole militaire Interarmes / Coêtquidan
Ecole Supérieure de Guerre (ESG)

Commandant du 2ème Régiment d'infanterie de marine au Mans (1994–1996)
Conseiller défense du président de la République Centrafricaine, à Bangui (1996)
Chef d'état-major de la 9ème Division d'infanterie de marine (1997)
Commandant des forces terrestres stationnées à Djibouti (1999–2001)
Chef de la section Afrique- Proche et Moyen- Orient à l’État-major des Armées (2001–2002)
Commandant de la 9ème brigade légère blindée de marine (2003–2005)
Adjoint du général gouverneur militaire de Paris, commandant la région terre Ile de France (2005–2007)
Général de Division (2006)
Adjoint au général commandant la Force d’Action Terrestre à Lille (depuis 2007)
 
 
Opérations :
Liban (DIODON 1983-1984)
République centrafricaine (BARRACUDA 1981- ALMANDIN 1996)
Golfe arabo-persique (DAGUET 1991)  
Djibouti (GODORIA 1991)
Ex Yougoslavie (FORPRONU  1992-1994-1995)
République Démocratique du Congo (ARTEMIS 2003)
Côte d’Ivoire (LICORNE 2004)
 
 
Distinctions
Commandeur de la Légion d'Honneur
Grand Officier de l'Ordre national du Mérite.
Croix de guerre des théâtres d'opérations extérieures (TOE) (1 citation)
Croix de la Valeur militaire (6 citations)          
Commandeur de l'ordre royal de l'étoile polaire (Suède)                              
Officier de l’Ordre du 27 Juin (Djibouti)
Officier de la reconnaissance centrafricaine.
Chevalier du Mérite centrafricain

Adossée à des fondamentaux politiques avérés. Magistro, une tribune critique de bon sens, raisonnée et libre, d'information civique et politique.

Top Desktop version