Magistro Beta

Switch to desktop Register Login

En France (917)

Il faut une stratégie industrielle française   CHRONIQUE - La France n’a eu que de modestes "politiques industrielles", qui n’ont jamais servi qu’à placer des sparadraps dans des secteurs structurellement condamnés, afin d’afficher le sauvetage (toujours provisoire) de quelques emplois.   Il y a vingt ans, les Chinois admiraient encore l’industrie française. Ils nous enviaient nos "quatre A" : Alstom, Alcatel, Airbus, Areva. Aujourd’hui, ils ne nous en envient plus qu’un seul A. C’est Airbus, dont ils essaient de soutirer les secrets technologiques par tous les moyens. Il y a seulement une génération, Alcatel caracolait dans le monde comme la plus brillante entreprise de télécommunications. Elle a fondu, à coups de dépeçages, de plans sociaux, de fusion, d’absorption. Aujourd’hui avalée par Nokia, elle n’est plus que l’ombre de ce qu’elle fut. Parallèlement, Huawei, qui n’était à l’époque qu’un distributeur provincial chinois, est devenu un géant technologique mondial, en avance sur…
Publié dans En France
Écrit par
En savoir plus... 0
En restant attachés aux humanités, les Français expriment leur besoin d’enracinement   FIGAROVOX/TRIBUNE - Le directeur général de l’Ircom, Pierre Collignon, souligne l’importance fondamentale de l’enseignement des humanités, y compris à l’heure du numérique.   "J’insiste sur l’importance des humanités, qui, seules, pourront fournir du sens à la jeunesse qui en réclame". Ces mots éloquents de l’immortel Marc Fumaroli résonnent particulièrement à nos oreilles. À l’heure de l’explosion des réseaux sociaux, des notifications et de la multiplication des cours de codage, plébisciter l’enseignement des humanités devant la connaissance du numérique ou des sciences semble particulièrement surprenant. Les Français sont pourtant une écrasante majorité à formuler cette aspiration, selon un récent sondage réalisé par l’IFOP. Le système scolaire actuel ne répond donc pas complètement aux besoins ni aux souhaits des Français et de nos jeunes. Inciter un élève à ne s’exprimer qu’à travers son socle de savoirs sans lui enseigner l’exigence…
Publié dans En France
Écrit par
En savoir plus... 0
Taxer les riches, une bonne affaire ?   Taxer les riches est-il si rentable ? Pas vraiment lorsqu'on apprend que 48.2% des chefs d’entreprise interrogés ont déjà pensé à quitter la France à cause de l'ISF ou assimilés Ils sont interrogés sur ce sujet brûlant par ETHIC.   On ne s'étonnera pas d'un fort unanimisme quant à " l'exaspération fiscale " manifestée. Le mouvement Ethic, que dirige l'auteur de ces lignes, a questionné précisément ceux qui ont été assujettis à l’Impôt de Solidarité sur la Fortune (ISF) et désormais à l'Impôt sur la Fortune Immobilière (IFI).   Il est temps d'arrêter cette folie d'impôts en France " s'indignent les interviewés. Ils rappellent, désolés, navrés, la particularité française historique du pays le plus taxé au monde (source : OCDE). En effet, la récente suppression de l'ISF et l'avènement de l'IFI remettent au goût du jour l'impossible consensus politico-économique sur la taxation des plus riches. Ces questions suscitent de vifs ressentiments…
Publié dans En France
Écrit par
En savoir plus... 0
L’État affaibli promeut son utilité   Pas de panique ! L’État est là. Contre la canicule, "tout le gouvernement est mobilisé", a annoncé, lundi, le président de la République. En 2003, tandis que George Bush lançait ses troupes contre l’Irak de Saddam Hussein, Jacques Chirac déclarait la guerre au cancer et aux accidents de la route. C’est cette promotion d’un "soft power" (pouvoir doux) que poursuit Emmanuel Macron, en cherchant à dépolitiser l’interventionnisme d’État. Cependant, la banalité des conseils rabaisse les citoyens. Leur déresponsabilisation devient une méthode quand l’État-mamma se croit tenu de marteler qu’il faut boire de l’eau, ne pas courir et se mettre à l’ombre quand il fait très chaud. Son intrusion est telle que le ministre de la Transition écologique, François de Rugy, conseille d’enlever sa cravate pour réduire la climatisation. La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, invite plus généralement à "adapter nos codes vestimentaires". Les…
Publié dans En France
Écrit par
En savoir plus... 0
Le maillon d’une chaîne   Depuis quelques jours, les 2000 premiers volontaires du service national universel ont revêtu un uniforme tricolore appelé à devenir familier de tous les jeunes Français de 15-16 ans. Le SNU intervient un quart de siècle après la suppression historique du service militaire. Vingt-cinq ans : une génération a été privée d’un creuset, sans qu’aucune initiative pour le remplacer ne soit vraiment mise en place. La conscription d’hier, la levée en masse, la patrie en danger, et le SNU d’aujourd’hui, la comparaison entre les deux dispositifs est-elle opportune ? La première avait été conçue pour défendre nos frontières ou nos intérêts. C’était le but vers quoi tendaient tous les Français. Les vertus de ce système, la cohésion nationale, le patriotisme qui en résultaient n’étaient que sa conséquence. Le SNU est d’une autre essence. La fonction de défense est aujourd’hui assurée par une armée de professionnels ; la guerre moderne…
Publié dans En France
Écrit par
En savoir plus... 0
Le Service national universel, un stage de savoir-vivre en France !   On peut bien sûr critiquer : trop court, trop cher, inutile... Et n'est-ce-pas à l'Education Nationale d'inculquer le vivre ensemble ? Pourtant, le test d'un Service National qui vient d'être lancé est indispensable dans l’état actuel du pays et de la jeunesse. La cohésion nationale n'est plus qu'un vain mot que l'on confond avec les coalitions "contre" quelque chose, à l’exception des grandes tragédies qui rassemblent, et de moins en moins longtemps. L’autorité reste un stigmate de l'ancien monde, la "tenue" ne veut plus dire grand-chose comme le dit un célèbre fast-food en faisant un slogan spécial jeune: " venez comme vous êtes"! Un monde soi-disant sympathique de cool attitude habillée de jeans à trous. Nous avons choisi au nom d'une pseudo liberté fictive, de faire tomber un carcan social supposé des règles de la bienséance bourgeoise, cela a…
Publié dans En France
Écrit par
En savoir plus... 0
Gilets jaunes : ce feu qui couve sous la cendre   Dans un premier papier le 7 décembre j’ai alerté sur l’importance et la sensibilité de la crise des Gilets jaunes (1). Dans un Live pour l’association APM le 20 décembre j’ai explicité pour les chefs d’entreprise mon diagnostic et j’ai essayé de formuler quelques voies pour traiter de façon concrète cette colère d’une partie de notre société (2). Six mois après, cette crise sociétale est toujours là, avec désormais une trentaine de samedis de manifestations, voire d’insurrections. Que dire de ce triste bilan qui interpelle sur l’état de notre société :   - Près de 50 000 manifestations et rassemblements recensés sur le territoire, - 2 448 blessées parmi les manifestants (dont 23 éborgnés et 5 mains arrachées) , 1797 parmi les forces de l’ordre (chiffres communiqués mi-mai et publiés par le JDD (3) - 11 personnes ont perdu la vie suite…
Publié dans En France
Écrit par
En savoir plus... 0
Pourquoi sommes-nous incapables de réagir vite ?   Les problèmes se bousculent, les dettes s'accumulent et pourtant nous sommes plutôt sur la bonne voie. Les ennemis de Macron ne pourront pas nier que les efforts faits n'avaient même pas été envisagés depuis 15 ans. On a tant bien que mal réformé la SNCF (d'accord on aurait peut-être pu faire mieux). On a touché au Code du Travail : la Loi Pacte, bien qu'imparfaite est une avancée. On fait sauter le numerus clausus (c'est déjà ça même si on ne peut accepter de n'en voir le résultat que dans plusieurs années) L'Education Nationale repart du B.A.BA et il le fallait bien. On a symboliquement supprimé l'ISF au grand dam des gilets de toutes les couleurs, mais c'est nécessaire, même si on se serait bien passé de l'IFI (impôt sur la fortune immobilière)qui va ralentir le secteur.   Ceux qui pleurent le deuil…
Publié dans En France
Écrit par
En savoir plus... 0
UNR, UDR, RPR, UMP, Les Républicains : qu'est-ce que la "droite" ?   Comment se retrouver aujourd’hui dans une droite incapable depuis des années d’anticiper le changement et de comprendre l’époque ? Il faudrait, pour la reconstruire, expliquer clairement dans les moindres détails ce que veut dire "être de droite".   Les critiques affluent, plus insignifiantes et factuelles les unes que les autres, les constats évidents se bousculent, les prévisions et les sondages ne nous apprennent rien et personne n'est capable de me donner une définition de la droite ! Lorsqu'on pose la question à des politiques, ils haussent les épaules méprisants, et de réponse : nenni ! La droite serait donc un mouvement historique qu'il est inutile de définir et dont tout le monde est supposé connaître et les valeurs et les projets et les objectifs. Aucun indice pour comprendre quelles sont aujourd'hui les caractéristiques de cette fameuse droite en faillite.  …
Publié dans En France
Écrit par
En savoir plus... 0

Adossée à des fondamentaux politiques avérés. Magistro, une tribune critique de bon sens, raisonnée et libre, d'information civique et politique.

Top Desktop version