Magistro Beta

Switch to desktop Register Login

En France (741)

Islamisation : pourquoi Soumission de Michel Houellebecq devient de plus en plus plausible   Il y a des billets dangereux mais à force de craindre même sur le plan intellectuel, on finit par oublier sa propre dignité. Les événements récents, les polémiques, les controverses, les débats politiques, les antagonismes sur le burkini, la gauche éclatée, le Premier ministre esseulé dans la résistance, la démission d'Emmanuel Macron, le langage qui devient de moins en moins hypocrite à droite, des personnalités affichant de plus en plus leurs forces et leurs éventuelles faiblesses, un président de la République offrant aux journalistes ce qu'il a dénié à ses ministres et surabondant de transparence sauf à l'égard des citoyens qui s'impatientent, une France inquiète, sans cap ni repères : triste tableau d'un pays dont le sentiment dominant est la peur. Et ce n'est pas un sentiment honteux. Il n'est pas nécessaire de célébrer Nicolas Sarkozy pour…
Publié dans En France
Écrit par
En savoir plus... 0
Douze réflexions pour une nouvelle politique étrangère   La France n'a plus de politique étrangère digne de ce nom. Son action internationale semble davantage guidée par les humeurs des Présidents que par la raison, ainsi qu'en témoignent l'américanophilie de Nicolas Sarkozy et la syrophobie de François Hollande. De plus, le ministère des Affaires étrangères est depuis une décennie sous l'influence d'une poignée de diplomates gagnés aux idéaux néoconservateurs américains, qui imposent leurs vues sur tous les dossiers. Si l'on ajoute à cela la partialité de Laurent Fabius - le ministre le plus détesté du Quai d'Orsay - et l'inexistence de Jean-Marc Ayrault, mais aussi la mascarade d'ouvrage de Jean-Yves Le Drian - qui désigne Daesh et le terrorisme islamique comme "l'ennemi", sans évoquer ses géniteurs saoudiens, qataris ni américains - force est de constater que notre action internationale est incohérente et dessert nos intérêts nationaux. Dans la perspective des élections…
Publié dans En France
Écrit par
En savoir plus... 0
Le grand renversement colonial   Quel que soit le jugement que l’on formule sur les entreprises coloniales dans leur ensemble, aujourd’hui caricaturées sous le terme infamant de "colonialisme", on peut objectivement dégager de l’étude ces entreprises un certain nombre de faits qui devraient être riches de leçons pour la France contemporaine, ex-Métropole devenue victime d’une sorte de renversement de l’Histoire. Observons à grands traits les éléments constitutifs de ce que l’on pourrait appeler "le grand renversement colonial", ou "le colonialisme inversé" : - Religion : la religion, avec l’évangélisation, a presque toujours précédé ou accompagné les conquêtes coloniales européennes, avec des fortunes diverses selon les continents. - Décadence et anarchie : les conquêtes coloniales ont été effectuées, soit dans des pays sous-développés, soit dans des pays parvenus à un haut degré de civilisation mais tombés ensuite en décadence et en anarchie. - L’état de droit : les pays colonisés les plus évolués avaient…
Publié dans En France
Écrit par
En savoir plus... 0
La France au défi de la question musulmane   Oui, l’islam agresse la France. Et il revient d’abord aux musulmans - les démocrates, lucides et effarés - de faire entrer dans le lit de la laïcité une doctrine qui lui est étrangère. La raison critique ne peut soutenir plus longtemps, en effet, que le Coran est un texte tombé du Ciel, sacralisé par une signature divine. Après les tueries de Nice, qui ont ensanglanté, au nom d’Allah, la promenade des Anglais (86 morts, 400 blessés) le soir du 14 juillet, après l’égorgement dans son église de Saint-Étienne-du-Rouvray, le 26 juillet, du père Jacques Hamel, tentant de repousser ses deux bourreaux aux cris de "va-t’en Satan !", après les carnages précédents à Charlie Hebdo, à l’Hyper Cacher, au Bataclan, dans les cafés parisiens, après toutes les autres terreurs islamistes et avant les prochains massacres, il n’est plus possible de taire la question musulmane. Entendre les capitulards et les sophistes éluder cette confrontation nécessaire en associant les musulmans aux juifs persécutés…
Publié dans En France
Écrit par
En savoir plus... 0
Peut-on réformer l’islam sans toucher à ses fondements ?   Le philosophe avance les conditions d’une réforme de l’islam de France qui soit compatible avec la République.   Si la République providence offre aux musulmans son école, ses soins médicaux et d’autres avantages sociaux, Allah leur assure la vie après la mort et par-delà la mort, un Éden charnel, ésotérique et même érotique. Entre ce que donne la République ici-bas et ce que promet Allah dans l’au-delà, le combat est donc inégal. On demande aux musulmans de France de défendre leur patrie, mais la majorité des Français la défende-t-elle suffisamment ? Jusqu’aux derniers attentats, l’hymne national n’avait pas droit de cité dans les écoles, encore moins dans les banlieues autarciques de la République. Dans les écoles précisément, Voltaire doit manger halal pour que sa philosophie soit digeste pour certains. Alors que la Nation était une âme pour Renan, elle est devenue une…
Publié dans En France
Écrit par
En savoir plus... 0
Diagnostic   Ce diagnostic se divise en trois parties. D’abord une approche fondamentale de ce qu’est l’économie en anthropologie, puis les déviations qui ont abouti à l’impasse actuelle et enfin les pistes de solutions.   L’économie en anthropologie Tout groupe d’êtres humains a au départ une raison d’être et organise dans ce but les apports de chacun et rend complémentaires les différentes énergies individuelles. Cette organisation a été improprement appelée troc en supposant une simultanéité du don et du contre-don qui n’a jamais été systématique. Le don et le contre-don existent dès la création du groupe (couple, association ou tribu) mais ils ne sont que très rarement simultanés. L’anthropologue et professeur au Collège de France Marcel Mauss a parfaitement expliqué que le don entraînait le contre-don et que le "donner-recevoir-rendre" était au service du lien social et qu’il le nourrissait. Mauss a développé que le don et le contre-don était ce…
Publié dans En France
Écrit par
En savoir plus... 0
Et pendant ce temps, la France continue d'aider les djihadistes au Proche-Orient       Les gesticulations de toutes sortes de nos officiels "atterrés", "horrifiés", "pleinement solidaires des victimes" (au point que le mécréant Hollande se soit rendu à Notre-Dame à la suite du meurtre du père Hamel), leurs mouvements de menton pour durcir l'arsenal antiterroriste ou, s'ils sont opposants, appeler le gouvernement à le faire, la rhétorique de la guerre totale que l'on assène à longueur de journée sur les petits écrans, tout cela prend un tour singulièrement amer quand on sait que les gouvernements occidentaux en général, et le français en particulier (ce dernier avec un rare acharnement), apportent depuis cinq ans un soutien constant en armes, en entrainement et en logistique aux djihadistes qui combattent en Syrie . On ne le répétera jamais assez : le terrorisme, nous sommes allés le chercher nous-mêmes au Proche-Orient par une politique absurde, fruit d'une idéologie droit-de l'hommiste devenue folle et de la corruption…
Publié dans En France
Écrit par
En savoir plus... 0
"Un prêtre a été égorgé pendant la messe"  LE FIGARO. - Quels sont vos sentiments après l’assassinat du père Jacques Hamel, égorgé dans son église, près de Rouen ? Mgr Dominique REY. - Quand nous avons appris la nouvelle, nous nous retrouvions à Cracovie avec cette foule de pèlerins pacifiques et joyeux, rassemblés pour les Journées mondiales de la jeunesse (JMJ) dans un esprit de paix et de prière. J’ai été bouleversé par la violence du choc entre cet événement douloureux qui touche la France et ce qui se dégage de l’événement international autour du Saint-Père. Avec ce crime perpétré au cœur d’une église, nous passons à des faits d’un ordre supérieur et franchissons un degré supplémentaire dans le fanatisme. La violence, qui était auparavant une violence gratuite soutenue par une volonté de dispenser la haine, s’en prend aujourd’hui directement au religieux et au christianisme. Pour tout chrétien, c’est un acte d’une immense…
Publié dans En France
Écrit par
En savoir plus... 0
Le combat essentiel contre le djihadisme ne se livre pas en Syrie, mais en France   Si nous n’arrivons pas à vaincre le terrorisme islamiste, c’est parce que nous commettons trois erreurs.   La première erreur tient dans notre réaction immédiate, prisonnière du narcissisme médiatique et de la dictature de l’émotion. Là où nos adversaires ont des kalachnikovs, nous avons des bougies, des hashtags, des commémorations et des minutes de silence. Comprenons bien que la force des terroristes est d’utiliser les armes de l’Occident (État de droit, respect des libertés, nouvelles technologies, réseaux sociaux…) pour les retourner contre lui et que nos réactions émotionnelles ne font qu’exhiber notre impuissance et confirmer les terroristes dans l’idée de faiblesse qu’ils se font de nous.   Notre deuxième erreur est de tout miser sur une stratégie défensive qui vise à protéger les cibles potentielles. Après Mohamed Merah, nous avons protégé les synagogues et…
Publié dans En France
Écrit par
En savoir plus... 0

Adossée à des fondamentaux politiques avérés. Magistro, une tribune critique de bon sens, raisonnée et libre, d'information civique et politique.

Top Desktop version