Magistro Beta

Switch to desktop Register Login

En France (771)

A propos de la crise de la Guadeloupe (...) (site endommagé en 2013) - et qui pourrait gagner d'autres parties de l'outre-mer français - ne peut être comprise sans que l'on prenne en compte quelques données fondamentales de l'économie de ces territoires. Une économie qui demeure très spécifique même si l'on écarte les vieux schémas aujourd'hui dépassés : bien qu'exigus et de forte densité (à l'exception de la Guyane qui a au contraire une densité très faible mais qui rencontre des problèmes analogues), ils ne sont pas surpeuplés et leur natalité est aujourd'hui faible (1). Une économie sous perfusion Leur revenu par tête est très au-dessus de celui des autres îles des Caraïbes, de l'Océan indien, ou du Pacifique. Cela grâce à une aide importante de la métropole qui emprunte les canaux les plus divers : salaire des fonctionnaires (nombreux et rémunérés 40 % de plus qu'en métropole, avantage initialement consenti aux…
Publié dans En France
Écrit par
En savoir plus... 0
La France dans l'OTAN : le choix de la facilité Il faut en donner acte aux avocats du retour dans l'OTAN, il est probable qu'on ne s'apercevra pas de grand chose quand il sera effectif le 3 avril. La force de dissuasion n'est pas concernée ; notre droit souverain d'engager ou non nos forces restera intact ; notre participation à des opérations intégrées ne sera pas nouvelle ; l'intégration n'est plus ce qu'elle était au temps où elle imposait d'occuper un créneau dans un dispositif rigide tourné vers l'Est. Est-ce assez pour affirmer que rien ne change tout en ajoutant dans le même souffle que tout change pour le mieux puisque l'influence française grandira, que notre défense sera mieux adaptée aux menaces du jour, que la voie sera dégagée à la défense européenne ? Est-ce assez, surtout , pour conclure que défaire ce qu'a fait de Gaulle est le bon moyen de…
Publié dans En France
Écrit par
En savoir plus... 0
C'est trop demander à une politique étrangère que de refaire le monde ou de résoudre toutes les crises . Mais on ne lui demande pas assez si on ne lui demande pas de voir et de dire la vérité . Pour voir la vérité il ne faut qu'ouvrir les yeux et pour la dire il ne faut qu'un peu de courage. Rien là qui soit au-dessus des moyens d'un pays comme la France. Des exemples récents montrent pourtant que ç'est apparemment trop cher pour elle. Georgie La vérité est peut-être que la Russie a réagi de façon disproportionnée mais elle est sûrement que tout a commencé par une agression georgienne calculée. Ne voir que la première chose, c'est deformer la réalité et c'est encourager l'irresponsabilité d'un apprenti-sorcier sans cervelle et dangereux. Querelle du gaz Elle a mis en lumière la dépendance de l'Europe par rapport à la Russie pour son…
Publié dans En France
Écrit par
En savoir plus... 0
Dialogue sur la permanence du Gaullisme Ne croyez-vous pas, comme beaucoup le disent, que la référence au général de Gaulle soit un peu dépassée aujourd'hui, trente huit ans après sa mort ? A ceux qui posent cette question, que l'on entend en effet souvent, je voudrais rappeler qu'au temps où le général de Gaulle exerçait le pouvoir, soit dans les années soixante, on le disait déjà. La gauche le disait, Lecanuet et les centristes le disaient, les révoltés de mai 68 le disaient encore plus. On le disait pour toute une série de raisons : le fait qu'au lieu de l'URSS, il disait le plus souvent la Russie, ce qui paraissait d'un autre âge, sa volonté de revenir à l'étalon-or, son attachement à l'Etat, qui faisait un peu louis-quatorzien. D'ailleurs Le Canard enchaîné le représentait en Louis XIV. Et alors, qu'en tirez-vous ? Que sur tous les points ou presque où on le…
Publié dans En France
Écrit par
En savoir plus... 0
Un des effets méconnus du quinquennat est que le président en place est quasiment inéligible ; il ne sert à rien que la révision de la constitution ait prévu d'interdire plus de deux mandats consécutifs. Il n'y en aura pas plus d'un. Pourquoi ?  Dans l'état de frustration où se trouve l'opinion française depuis trente ans, les majorités sortantes sont presque systématiquement désavouées par le peuple. De Gaulle est en fait le seul président de la Ve république qui ait été vraiment réélu. C'était en 1965 et ce fut avec une majorité bien plus courte que prévu : 55 % contre 45 %. Ensuite ? Pompidou mourut avant d'être soumis à réélection. Giscard d'Estaing fut battu au bout d'un mandat. Quant à MM. Mitterrand et Chirac qui furent l'un et l'autre réélus une fois, on oublie que cela ne leur fut possible que parce qu'ils "bénéficièrent", si l'on peut dire, d'un temps de cohabitation…
Publié dans En France
Écrit par
En savoir plus... 0
Le moment ne serait-il pas venu en France de développer les retraites par capitalisation ? La proposition paraîtra incongrue à tous ceux qui voient la détresse des retraités américains frappés par la crise boursière et incertains de leur avenir, les fonds de pension auxquels ils ont confié leurs cotisations étant en grave difficulté. Loin de nous l'idée, promue avec tant d'ardeur par certains libéraux, que les retraites par capitalisation seraient la panacée. On ne peut au demeurant que se réjouir de voir que les pays d'Europe qui fondent leur système sur la répartition se trouvent en bien meilleurs posture aujourd'hui face à la crise financière qui frappe l'économie mondiale. Mais ce n'est pas une raison pour jeter la capitalisation aux orties. Si l'on fait abstraction des turbulences actuelles, entre les tenants de la capitalisation et ceux du statut quo, la vérité est sans doute entre les deux. Nous nous plaçons bien…
Publié dans En France
Écrit par
En savoir plus... 0
Le travail du dimanche a été remis à l'ordre du jour par Nicolas Sarkozy lui-même qui, visiblement agacé par les atermoiements de sa majorité, a déclaré : "Pourquoi continuer d'empêcher celui qui le veut de travailler le dimanche ? " Et d'ajouter, fidèle à son principe du "travailler plus pour gagner plus" : "C'est un jour de croissance en plus, c'est du pouvoir d'achat en plus. Il faut quand même penser aux familles qui ont le droit, les jours où elles ne travaillent pas, d'aller faire leurs courses dans des magasins qui sont ouverts et pas systématiquement fermés" (1). Aussitôt, on reparle de la proposition de loi du député UMP Richard Maillé visant à élargir "les dérogations au repos dominical dans les grandes agglomérations, les zones touristiques et les commerces alimentaires", qui, déposée en août, pourrait être examinée courant décembre à l'Assemblée. Pour justifier son texte, il s'appuie sur un…
Publié dans En France
Écrit par
En savoir plus... 0
  Faut-il diminuer le nombre de commémorations nationales ? Comme souvent en France, une question qui n'intéressait quasiment personne est devenue un sujet de polémique. En rendant un rapport sur les commémorations, le groupe de travail présidé par l'historien André Kaspi, a attiré l'attention des parlementaires et de l'opinion publique sur ce qui, jusqu'ici, laissait tout le monde assez indifférent. Le citoyen ordinaire, si on l'avait interrogé il y a une semaine, sur l'inflation des jours commémoratifs, n'aurait su que dire. Mais, pour lui et pour les députés, on a fait le compte : 12 célébrations et 9 de trop. Chacun peut et doit maintenant se positionner, et donner un avis ! M. Kaspi propose en effet de maintenir au rang national les 11 novembre, 8 mai et 14 juillet, et de reléguer au plan local ou régional les autres jours dont il remarque d'ailleurs qu'ils ne sont pas fériés.…
Publié dans En France
Écrit par
En savoir plus... 0
  Morte à cent ans, il n'y a pas grand chose de neuf à dire de Soeur Emmanuelle. Depuis l'Abbé Pierre, mort presque aussi âgé qu'elle, on sait que l'on ne touche pas aux icônes, aux vaches sacrées, qu'il faut leur rendre l'hommage qu'attend l'opinion façonnée par les médias. A cet égard, les titres étaient unanimes et sans nuances : "Merci !" (Le Parisien), "Le dernier message de Soeur Emmanuelle" (Le Figaro), "La joie d'aimer" (La Croix), "100 ans d'amour, la superstar du coeur" (Match). Pas question d'ignorer le très beau travail accompli en Egypte auprèses chiffonniers du Caire, pendant vingt deux ans dans la puanteur surchauffée des décharges publiques, l'apostolat auprès des enfants, des infirmes, des femmes surtout et des fillettes mariées de force à douze ans et accumulant des grossesses difficiles. Son association est intervenue ensuite sur tous les points chauds de la misère planétaire. On l'a donc…
Publié dans En France
Écrit par
En savoir plus... 0

Adossée à des fondamentaux politiques avérés. Magistro, une tribune critique de bon sens, raisonnée et libre, d'information civique et politique.

Top Desktop version