Magistro Beta

Switch to desktop Register Login

En France (802)

La décadence de l'université française remonte à mai 1968 (et au-delà). Elle est le résultat d'une omnipotence de l'Etat, dissimulant le vrai pouvoir d'immobilisme détenu par les groupes corporatifs. Un diagnostic nécessaire, en vue d'une libération. Toute une série de rapports internationaux viennent de souligner le retard des universités françaises sur les universités des 23 pays développés du monde (les 15 européens, le Japon, les Etats-Unis, le Canada, l'Australie, la Nouvelle Zélande, Taïwan, la Chine et l'Inde). Les raisons de ce retard tiennent à des éléments très divers, historiques, politiques, économiques, idéologiques. Une histoire ancienne Historiquement, il n'y a, si l'on en croit l'Almanach Royal pour l'année 1777, d'université qu'à Paris avec une Faculté de théologie, la Faculté "des droits", la Faculté de médecine et la Faculté des "arts". Il existe en province des Facultés de droit et de médecine mais elles sont à de rares exceptions près, fort médiocres :…
Publié dans En France
Écrit par
En savoir plus... 0

Adossée à des fondamentaux politiques avérés. Magistro, une tribune critique de bon sens, raisonnée et libre, d'information civique et politique.

Top Desktop version