Magistro Beta

Switch to desktop Register Login

En France (819)

Le travail du dimanche a été remis à l'ordre du jour par Nicolas Sarkozy lui-même qui, visiblement agacé par les atermoiements de sa majorité, a déclaré : "Pourquoi continuer d'empêcher celui qui le veut de travailler le dimanche ? " Et d'ajouter, fidèle à son principe du "travailler plus pour gagner plus" : "C'est un jour de croissance en plus, c'est du pouvoir d'achat en plus. Il faut quand même penser aux familles qui ont le droit, les jours où elles ne travaillent pas, d'aller faire leurs courses dans des magasins qui sont ouverts et pas systématiquement fermés" (1). Aussitôt, on reparle de la proposition de loi du député UMP Richard Maillé visant à élargir "les dérogations au repos dominical dans les grandes agglomérations, les zones touristiques et les commerces alimentaires", qui, déposée en août, pourrait être examinée courant décembre à l'Assemblée. Pour justifier son texte, il s'appuie sur un…
Publié dans En France
Écrit par
En savoir plus... 0
  Faut-il diminuer le nombre de commémorations nationales ? Comme souvent en France, une question qui n'intéressait quasiment personne est devenue un sujet de polémique. En rendant un rapport sur les commémorations, le groupe de travail présidé par l'historien André Kaspi, a attiré l'attention des parlementaires et de l'opinion publique sur ce qui, jusqu'ici, laissait tout le monde assez indifférent. Le citoyen ordinaire, si on l'avait interrogé il y a une semaine, sur l'inflation des jours commémoratifs, n'aurait su que dire. Mais, pour lui et pour les députés, on a fait le compte : 12 célébrations et 9 de trop. Chacun peut et doit maintenant se positionner, et donner un avis ! M. Kaspi propose en effet de maintenir au rang national les 11 novembre, 8 mai et 14 juillet, et de reléguer au plan local ou régional les autres jours dont il remarque d'ailleurs qu'ils ne sont pas fériés.…
Publié dans En France
Écrit par
En savoir plus... 0
  Morte à cent ans, il n'y a pas grand chose de neuf à dire de Soeur Emmanuelle. Depuis l'Abbé Pierre, mort presque aussi âgé qu'elle, on sait que l'on ne touche pas aux icônes, aux vaches sacrées, qu'il faut leur rendre l'hommage qu'attend l'opinion façonnée par les médias. A cet égard, les titres étaient unanimes et sans nuances : "Merci !" (Le Parisien), "Le dernier message de Soeur Emmanuelle" (Le Figaro), "La joie d'aimer" (La Croix), "100 ans d'amour, la superstar du coeur" (Match). Pas question d'ignorer le très beau travail accompli en Egypte auprèses chiffonniers du Caire, pendant vingt deux ans dans la puanteur surchauffée des décharges publiques, l'apostolat auprès des enfants, des infirmes, des femmes surtout et des fillettes mariées de force à douze ans et accumulant des grossesses difficiles. Son association est intervenue ensuite sur tous les points chauds de la misère planétaire. On l'a donc…
Publié dans En France
Écrit par
En savoir plus... 0
  "Façonnée au cours des siècles, la langue française reflète, de manière indissociable, l'âme collective des foules et les voix singulières de grands écrivains...... Elle a toujours su tracer sa voie entre une tradition indispensable à la compréhension entre ses locuteurs, et une modernité laissant toute sa place à l'inventivité langagière, à l'adoption de mots venus d'autres langues en contact. Point de sève sans racines, même si l'équilibre est difficile entre la maîtrise et l'élan. En témoignent les débats d'actualité sur l'état et l'évolution du français. Le français appartient, comme toutes les langues, au trésor linguistique de l'humanité". Ainsi le Président Abdou Diouf témoigne t-il de son attachement à la Francophonie et à la défense de la langue française. Si l'enseignement de la langue française dans le monde semble régresser, la qualité du français parlé et écrit hors de l'Hexagone ne cesse de me surprendre. C'est cependant en France qu'il…
Publié dans En France
Écrit par
En savoir plus... 0
(...) Ce premier voyage de Benoît XVI en France en tant que pape avait un caractère particulièrement émouvant. Les Français ont pu reconnaître de visu l'intelligence, la profondeur et l'extrême délicatesse de Benoît XVI qui les a largement séduits ; seuls les quelques indécrottables et habituels laïcistes haineux sont restés réfractaires à sa personne. (... ) On ne peut encore dire l'influence qu'aura son voyage en France, on peut en revanche retenir les points forts de son enseignement (...) D'abord, sur sa critique du monde moderne, particulièrement aux Bernardins, où il a expliqué à un public sans douté médusé par sa hauteur spirituelle, que toute véritable culture, et partant toute civilisation, s'appuyait sur la recherche de Dieu. Ailleurs, il a eu des mots très durs contre la toute puissance de l'Argent, nouvelle idole de l'époque, et contre l'esprit de possession et de consommation qu'elle suscite. Au moment où nous subissons…
Publié dans En France
Écrit par
En savoir plus... 0
"Financial Art" à Versailles ?   La France, est semble-t-il, le pays au monde qui a le plus produit d'analyses critiques d'ordre sociologique, économique, historique du système de l'art contemporain depuis des décennies. Ce débat contradictoire et passionné a cependant trouvé un terrain consensuel cette année. Ses protagonistes ont de façon unanime constaté un échec : la France a perdu tous ses marchés de l'art, excepté celui du dessin et des arts premiers, ses artistes officiels ne sont pas acceptés sur les places internationales malgré les efforts financiers considérables déployés par le ministère de la Culture. Cet hiver, les institutions ont désespérément cherché des solutions. Afin d'en trouver, le commissaire général de la Fiac (1), Martin Bethenot, a été missionné. Il a étudié la question, réuni une commission, remis un rapport à la ministre. Quelques réformes techniques de détail ont suivi ainsi que la "création" d'un possible crédit bancaire, déjà…
Publié dans En France
Écrit par
En savoir plus... 0
  (...)  Dans quel état le Pape trouve-t-il la France ? Quelle image s'en fait-il ? Pour lui comme pour beaucoup d'intellectuels étrangers, la France est avant tout le français et ce qui s'y est écrit. Lorsqu'ils sont catholiques, il est naturel qu'ils privilégient des écrivains comme Claudel, Péguy ou Bernanos. Le Pape a parmi ses théologiens préférés Hans Urs von Balthasar, Suisse alémanique mais parfait connaisseur de la langue et de la littérature française, qui a passé la dernière guerre à Lyon, chez les jésuites de Fourvière. On y trouve aussi des Français, tous les artisans de la grande renaissance des études catholiques qui commença dans les années 1950 avec d'admirables études sur les sources du christianisme : la Bible, les Pères de l'Église, la scolastique médiévale. Les PP. Bouyer, Chenu, Congar, Daniélou et de Lubac furent des références pour le jeune Joseph Ratzinger, comme ils le restent pour…
Publié dans En France
Écrit par
En savoir plus... 0
Que fait la France en Afghanistan ?   Avec l'embuscade tragique qui a coûté la vie à dix de ses soldats, la France a compris brusquement qu'elle était engagée en Afghanistan dans une vraie guerre. Avant tout, ces soldats méritent notre hommage et, avec leur famille, notre compassion. Ils sont vraiment "morts pour la France". Honneur à eux. My coutry, right or wrong disent les Américains. Mais l'émotion n'interdira pas longtemps de poser la question de la justesse de l'engagement de 3000  soldats français dans la guerre d'Afghanistan. Quelles peuvent en être les justifications ? Pour les Etats-Unis, il s'agissait au départ de "punir" et de  chasser du pouvoir les complices de l'attentat du  11 septembre : le régime taliban du mollah Omar, lequel abritait Ben Laden et les camps d'entraînement d'Al Qaida. Gent fort ingrate au demeurant puisque le mouvement taliban avait été créé de toutes pièces par les Américains en 1994 afin, déjà, de punir et chasser du pouvoir un…
Publié dans En France
Écrit par
En savoir plus... 0
Réflexions d'un militaire en août 2008   Quand certains Français ont pris connaissance du Livre Blanc sur la Défense, version 2008, dans ce mois d'août propice à la lecture, ils ont dû être aussi stupéfaits que moi. Alors que le Livre Blanc -  vraisemblablement influencé par les idées de F. Fukuyama il y a vingt ans - nous parle d'un monde idyllique, rarement troublé par quelques tsunami et terroristes, nous avons assisté en direct à l'invasion de la Géorgie par la Russie. Nous oublions trop souvent que la plupart des Russes sont plus proches de Dostoïevski que de Mendeleïev Surprise, les Russes ont des chars, et ils s'en servent : le Livre Blanc n'estimait-il pas que cet engin est à ranger au musée de Saumur ? En léger différé, ce fut, en Afghanistan, l'accrochage entre les Talibans et un de nos régiments. La première impression d'un militaire professionnel à la retraite,…
Publié dans En France
Écrit par
En savoir plus... 0

Adossée à des fondamentaux politiques avérés. Magistro, une tribune critique de bon sens, raisonnée et libre, d'information civique et politique.

Top Desktop version