Magistro Beta

Switch to desktop Register Login

En France (910)

Encore une polémique bien française, celle qui s'en prend à Benoît XVI pour sa procédure de canonisation de Pie XII. En dehors de quelques Israéliens et Israélites, il n'y a que des Français pour participer à cette curée. La première question à poser, c'est : quels résultats obtiennent les "coups de gueule" médiatiques contre les dictatures ? Quels résultats a obtenu Bernard Kouchner pour les Ibos ou pour les Vietnamiens ? Certes, sa carrière politique et médiatique a été lancée : est-ce suffisant ? Depuis près de soixante ans, le Dalaï Lama ameute les média occidentaux : quels résultats au Tibet ? L'action de l'Abbé Pierre en France, ou celle de Jean-Paul II face à une URSS en pleine déliquescence morale, s'exerçaient dans des contextes totalement différents. Mes parents et enseignants m'apprenaient : "Le bruit ne fait pas de bien, le Bien ne fait pas de bruit". Je pense que ce fut la politique de Pie XII, et c'est…
Publié dans En France
Écrit par
En savoir plus... 0
Le gouvernement s'accroche à sa taxe carbone, que le Conseil constitutionnel vient d'annuler en révélant les nombreux secteurs d'activités et catégories professionnelles qui en étaient exemptés. Je n'ai pas souvenir que ces multiples aménagements, dérogatoires au principe de l'égalité devant l'impôt, furent clairement annoncés par le pouvoir et discutés dans les médias. "Moins de la moitié des émissions de gaz à effets de serre aurait été soumis à la contribution carbone", font valoir les Sages. En fait, seul l'usager "normal" était la cible privilégiée de ce dispositif alambiqué, que Nicolas Sarkozy ferait mieux d'abandonner. En tout cas, c'est l'honneur de l'institution présidée par Jean-Louis Debré d'avoir levé ce lièvre des exemptions. Une fois de plus, la rétention d'informations apparaît comme un procédé usuel de gouvernance. Or, cette pratique devient d'autant plus insupportable qu'un besoin de vérité sur l'état exact de la France gagne l'opinion, au grand dam des faussaires et autres…
Publié dans En France
Écrit par
En savoir plus... 0
L'identité française : un condensé de l'identité européenne L'identité française ne se sépare pas de l'identité européenne. Dire cela n'a rien à voir avec une quelconque perspective supranationale, au contraire. L'Europe est entrée dans l'histoire avec les cités grecques. C'est leur amour passionné de la liberté qui s'est exprimé à Marathon, aux Thermopyles, à Salamine, à Platées, contre ce que les marxistes devaient appeler plus tard le "despotisme oriental". Même refus d'une monarchie orientale avec la victoire, plus ambiguë, d'Octave à Actium, contre Antoine et Cléopâtre. Tout en sauvant la façade républicaine, Octave, devenu Auguste, n'en imposa pas moins à Rome un modèle impérial, au mépris de la tradition romaine et de l'esprit de liberté des peuples moins avancés, Celtes, Ibères ou Germains. Mais au bout de quelques siècles, l'Europe, sous le choc des barbares, revint, avec la bénédiction de l'Eglise, à un nouveau type de morcellement. Cette Europe où,…
Publié dans En France
Écrit par
En savoir plus... 0
La panique qui gagne l'ensemble des gardiens du politiquement correct, qui se rendent compte qu'ils ne maîtrisent plus le discours officiel, produit une enflure médiatique sur l'urgence d'un arrêt du débat sur l'identité nationale. Fort heureusement le gouvernement, qui a beaucoup donné dans le conformisme, semble cette fois y être insensible. En revanche, même ceux qui ne jurent que par la démocratie participative ne veulent surtout pas que le peuple s'exprime davantage sur son propre sort, comme le remarque avec justesse le conseiller du chef de l'Etat, Henri Guaino, ce mercredi dans Le Figaro. Toutes les vieilles ficelles du lynchage médiatique (le ministre Eric Besson en fait injustement les frais) de l'intimidation et de la culpabilisation sont ressorties en catastrophe, chacun y allant de ses dénonciations de propos "nauséabonds" et de ses sous-entendus sur le ventre fécond de la bête immonde. "Tout ce qui peut dresser les communautés les unes contre…
Publié dans En France
Écrit par
En savoir plus... 0
Le débat sur l'identité nationale ne prend en compte que les minorités, avec une focalisation sur nos compatriotes arabo-musulmans. Certes ils existent, et on ne saurait nier la spécificité de leurs racines. Mais on en vient à occulter la majorité de Français dont les ancêtres sont peut-être venus d'ailleurs, mais qui campent sous nos clochers depuis maintes générations. Ceux-là sont au mieux exclus du débat, au pire considérés comme des "beaufs" auxquels il serait malséant de demander leur avis. Pourtant ils ont une identité, ils le savent, ils la sentent, elle est spirituelle, paysagère, patrimoniale, esthétique, gastronomique. Elle se reflète dans une sociabilité, des tournures d'esprit, une approche de la féminité, un type d'humour, une mythologie, un attachement à des rituels dont la subtilité échappe aux sociologues. J'appartiens à cette humble piétaille apparemment hétérogène, car nos terroirs sont contrastés, mais qui tout de même pérennise le fond de sauce de…
Publié dans En France
Écrit par
En savoir plus... 0
En tant qu'enseignant, je crois moins en la cohérence interne d'un système éducatif qu'en la cohérence de celui-ci avec le pays dans lequel il s'intègre. Autrement dit, j'ai acquis la conviction qu'une bonne méthode de travail se conçoit d'abord avec une bonne connaissance de ses élèves. Voici un exemple de mon travail en collège. J'ai, dans deux établissements différents, deux classes de troisième. L'une, d'un bon niveau, l'autre, indisciplinée, d'un niveau très faible. Dans cette classe, une bonne moitié ne connaît pas ses tables de multiplication, quatre élèves ont de grandes difficultés de lecture, et l'un n'a jamais fait de quatrième. Dans l'une de ces deux classes, je donne souvent des cours magistraux avec un cours précis et rigoureux que les élèves doivent apprendre par coeur, je fais un contrôle d'une heure chaque semaine, je distribue des dizaines de feuilles d'exercices et je m'efforce d'obtenir un silence absolu. Dans l'autre,…
Publié dans En France
Écrit par
En savoir plus... 0
  Le président Sarkozy a évoqué en juin dernier la possibilité d'interdire la burqa en France. Au même moment, l'Assemblée nationale a diligenté une mission parlementaire sur le port de cette dernière. Le rapport de la commission devrait être connu en ce mois de décembre. Certains se demandent pourquoi faire tant de bruit pour si peu de cas recensés : 300 selon les uns, 2000 selon les autres. Et légiférer sur le port d'un vêtement à caractère religieux, n'est-ce pas contraire à la laïcité, voire à la liberté religieuse ? Avant de poursuivre la réflexion, souvenons-nous que la limitation de la "liberté individuelle" en matière vestimentaire existe déjà dans l'espace public : l'atteinte aux bonnes moeurs ne permet pas, en principe, de se promener dans les rues d'une façon indécente, ou la visite de certains lieux publics ne peut se faire qu'en tenue correcte. Le principe même d'une réglementation vestimentaire…
Publié dans En France
Écrit par
En savoir plus... 0
  Je vais vous raconter une histoire. C'est une histoire vraie, c'est celle de quatre élèves du collège où j'enseigne les mathématiques. C'est l'histoire de Mamadou, Madjid, Fatoumata et Mohammed. Mon collège est situé dans un quartier populaire de la périphérie parisienne, dans un quartier d'immigrés venus d'Afrique, et ces prénoms y sont très répandus. Ces quatre enfants, je les vois pour la première fois au début du mois de septembre 2006. C'est leur premier jour au collège, ils entrent en sixième, ils ont onze et douze ans. Mamadou dessine remarquablement bien. Pendant les interclasses, fièrement il montre à tous, et à moi-même, ses créations qui racontent en bandes dessinées les aventures extraordinaires des personnages qu'il a imaginés. Je note qu'il fait ses dessins sur du papier blanc et qu'il parvient à tracer sans repère des cadres impeccables dont il varie les tailles et les formes pour adapter le format…
Publié dans En France
Écrit par
En savoir plus... 0
Ce qui s'avoue quand la parole se libère : la cohabitation avec l'islam sera le défi à résoudre pour l'Europe du XXI e  siècle. La religion n'est pas en cause, ni la respectable dévotion musulmane que tout croyant ne peut qu'admirer. C'est, en revanche, la construction politique qui accompagne ce culte, dont les textes de référence ne différencient pas le spirituel du temporel, qui préoccupe les démocraties. Elles voient leurs règles utilisées par des néofondamentalistes pour tenter d'ébranler la laïcité. Pourquoi feindre encore de ne rien remarquer ? Un même panurgisme, qui assure à Copenhague que l'Occident est seul coupable du réchauffement climatique, refuse d'analyser la tentation totalitaire portée par cette conception d'une société soumise. Au nom de la non-discrimination, ce système est exempté de responsabilité dans la crise existentielle qui traverse l'Europe. Le débat sur l'identité, que le conformisme refuse, serait devenu "un déversoir et un défouloir" selon Yazid…
Publié dans En France
Écrit par
En savoir plus... 0

Adossée à des fondamentaux politiques avérés. Magistro, une tribune critique de bon sens, raisonnée et libre, d'information civique et politique.

Top Desktop version